Vous recherchez...

Dossier : Les Métiers de l'agro-alimentaire

Les Métiers de l'agro-alimentaire

Les Métiers de l'agro-alimentaire

Au carrefour de l'agriculture et de la distribution, l'industrie de l'agro-alimentaire est le premier secteur industriel français en terme de chiffre d'affaires et le troisième en nombre d'emplois.

Un secteur accessible

Depuis 10 ans, ce secteur connaît une croissance continue de ses effectifs et a créé plus de 20 000 emplois. Il réunit des entreprises de toutes les tailles, des PME aux multinationales en passant par les coopératives. Les produits fabriqués sont extrêmement variés comme on peut en juger dans les rayons des supermarchés.

De l'achat des matières premières à l'expédition des produits finis, les fonctions de l'entreprise sont très différentes et accessibles quel que soit le niveau de formation. En effet, près d'un quart des emplois sont destinés à des ouvriers non qualifiés et les possibilités d'évolution sont nombreuses.

Innover, produire et vendre

Ingénieurs, chefs de projet ou techniciens en recherche et développement, ces professionnels ont pour mission de concevoir de nouveaux produits et d'améliorer ceux qui existent déjà. Ils effectuent leurs recherches à partir d'informations techniques ou d'enquêtes de consommation, puis réalisent leurs recettes en laboratoire pour les tester. Si le produit est validé, il sera alors fabriqué en grandes quantités.

C'est à ce moment qu'interviennent les professionnels de la production. Responsables d'atelier, adjoints de production, chefs d'équipe, conducteurs de machine ou encore opérateurs de fabrication, ils s'occupent de la fonction principale de l'entreprise : la fabrication des produits finis à partir des matières premières. En contact direct avec les machines, ils doivent respecter tout un nombre de règles liées à l'hygiène, la sécurité ou encore les délais.

Une fois le produit achevé, il faut le vendre. Les directeurs commerciaux, chefs de produits et autres responsables marketing réalisent les études de marché permettant d'identifier les goûts et les attentes des consommateurs. Ils planifient ensuite les actions de vente et de promotion définies par la politique commerciale de l'entreprise.

Transporter, contrôler et assister

En amont de la production, les responsables de la logistique sont chargés des achats des matières premières, dont ils négocient les prix auprès des fournisseurs. Ils contrôlent également les mouvements de ces matières (et de leurs emballages) une fois qu'elles sont introduites dans l'entreprise. Enfin, ce sont eux qui s'occupent de l'expédition des produits finis et de leur transport jusqu'aux magasins.

Les professionnels de la qualité, quant à eux, sont présents sur l'ensemble de la fabrication du produit, de son apprivoisement en matières premières à sa consommation. Ils s'assurent que résultat final correspondra bien aux attentes du consommateur en termes de goût, de texture ou encore de couleur. Bien sûr, ils vérifient également que le produit ne présente pas de risque pour la santé et que sa composition correspond bien à ce qui est affiché sur l'emballage.

Sans les machines, le produit n'existerait pas. Pour maintenir les appareils de production en marche, les techniciens et agents de maintenance réparent les pannes et révisent régulièrement les machines pour anticiper les arrêts. Ils peuvent être également amenés à installer un nouvel appareil, à améliorer la performance du matériel et à gérer les dispositifs de sécurité.

Les conditions de travail

Selon la taille et la spécialité des entreprises, les salaires peuvent différer pour le même type de poste. De même, usine oblige, les employés peuvent être confrontés à des températures et des odeurs parfois désagréables, et le bruit des machines peut souvent être dérangeant.

Quant aux horaires de travail, ils sont généralement décalés, surtout dans le secteur de la production où la flexibilité est de rigueur. Il faut souvent pouvoir être disponible de jour comme de nuit.

R. J.