Vous recherchez...

Dossier : Les métiers de la danse

Les métiers de la danse
Du hip-hop à la danse classique en passant par le modern-jazz, du danseur au chorégraphe en passant par l'enseignant, de nombreux métiers s'articulent autour de la danse. L4M vous propose de découvrir quelques-uns des débouchés de ce secteur ainsi que les formations conduisant à ces métiers.

Que l'on soit danseur, maître de ballet ou chorégraphe, la danse exige beaucoup d'entraînement, de rigueur et de persévérance. Le travail technique, les répétitions et les représentations demandent une passion sans faille car c'est un métier aussi dur physiquement que moralement. Mais si le public et la pratique ne cessent de croître, la vie des danseurs professionnels reste difficile. Pour être embauché comme « permanent » par une compagnie, l'excellence est de rigueur, et il faut avoir commencé très jeune l'apprentissage de la danse.

Avant de viser une école supérieure de danse, usez d'abord vos pointes dans un Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) ou dans une Ecole Nationale de Musique et de Danse (ENMD).

Dans les ENMD, les frais d'inscriptions sont relativement peu élevés. Cependant, une formation musicale et la pratique d'un instrument sont obligatoires pour pouvoir y accéder… De leur côté, les CRR enseignent essentiellement la danse classique, le jazz et la danse contemporaine. Uniquement accessibles sur sélection, ces établissements régionaux proposent pour la plupart une formation en 9 ans, organisée en 4 cycles. À son issue, il est possible de décrocher un Diplôme d'Etudes Chorégraphiques (DEC) et de se présenter au concours des écoles supérieures.

C'est avec son corps que le danseur fait vivre des personnages, exprime des sentiments ou donne un style à son interprétation. Avant de participer à un spectacle de danse, il répète longuement les mouvements et les pas de la chorégraphie. Le danseur peut pratiquer son art dans les opéras, les théâtres, les cabarets, les salles de spectacles ou encore sur les plateaux de télévision. Il peut se produire seul, aux côtés d'un artiste ou au sein d'une compagnie ou d'une troupe. Le danseur ne connaît jamais la routine. Toutefois, la concurrence est rude et les places sont chères. De la même manière, l'entraînement quotidien abîme les corps et l'heure de la retraite sonne très tôt.

La plupart du temps, le professeur de danse est ou a lui-même été danseur et souhaite transmettre sa passion. Il peut enseigner la danse à un public très varié, des enfants aux personnes plus âgées et à différents niveaux, du débutant au confirmé.

Il peut être amené à donner des cours dans de nombreux lieux : écoles, collèges, lycées, universités publiques et privés, écoles de danse ou encore conservatoires. Enseigner à des groupes d'élèves souvent aussi disparates demande donc des capacités d'adaptation extrêmement développées. Pour enseigner, le professeur de danse doit impérativement être titulaire du Diplôme d'Etat (DE) ou d'un certificat d'aptitude (CA) aux fonctions de professeur de danse.

Le chorégraphe a pour mission de créer un spectacle de danse. Pour y parvenir, il s'entoure de danseurs, de compositeurs et de scénographes. Le chorégraphe doit impérativement être capable de travailler en équipe car il doit coordonner l'ensemble des corps de métiers pour mener à bien son projet. Dans l'intérêt du spectacle, il doit aussi bien savoir négocier avec les programmateurs que partager sa vision artistique avec ses interprètes. On ne s'improvise pas chorégraphe, on le devient après avoir acquis des bases extrêmement solides en danse. Un bon chorégraphe est généralement un danseur de haut niveau, créatif et doté d'une grande expérience du métier.