Vous recherchez...

Dossier : Les métiers du bois : surannés ou à la mode ?

Les métiers du bois : surannés ou à la mode ?

Il est partout, pas seulement dans la nature. Dans les charpentes des maisons, la décoration et même les instruments de musique. Le bois occupe une branche entière de l'artisanat. Depuis un bon moment et pour longtemps !

 

Des métiers millénaires…

 

C’est peu de le dire. Le bois est utilisé depuis plusieurs siècles comme matériau de base pour le façonnage d’objets et la construction de bâtiments. En plus de la pierre pour ces derniers, qui complétait les charpentes de bois.

 

Mais pour les bibelots, outils ou autres artefacts, il a bien fallu utiliser quelque chose en attendant que le plastique soit inventé ! Il faut dire que l’abattage d'un arbre et le façonnage du bois étaient bien plus rapides – mais pas moins techniques attention - que la fonte et le forgeage du métal pour obtenir à peu près le même résultat.

 

L’art n’est pas en reste dans cette histoire. Le bois a été utilisé dans l’art religieux, notamment chrétien, pour la fabrication de statues et autres objets spécifiques. Plus tard, les techniques ont évolué mais le bois était toujours là. Pour embellir un peu plus un meuble, orner un mur, ou tout simplement comme objet d’art à part entière.

 

… et pourtant toujours utilisés

 

Évidemment, le bois est toujours utilisé dans la construction de maisons et de bâtiments : charpentes, portes, sols et parfois fenêtres. Certaines tendances de décoration privilégient le bois pour habiller l’intérieur d’une maison et obtenir un aspect chaleureux et authentique.

 

Parfois, l'artisanat frôle l'art. Plus que de simples objets pratiques, certains meubles deviennent de véritables œuvres design trouvant leur place dans une décoration à la pointe de la modernité.

D’ouvrier, l'artisan est devenu un artiste conceptualisant son travail dans les moindres détails, le renouvelant à chaque fois et laissant parler sa créativité.

 

Ces professions se sont beaucoup modernisées. Si dans l'atelier, la tradition reprend le dessus (avec l'appui de techniques modernes bien sûr), il n’en va pas de même pour cet aspect préparatoire du projet. L'ordinateur a remplacé le plan dessiné à la main ! Finies, les grandes feuilles crayonnées et annotées de symboles ésotériques. L’aperçu est exporté en PDF et envoyé au client par mail ! Rapide, écologique et économique.

 

Goûts et traditions ont évolué : les meubles ne sont plus de simples cubes – ou autres formes rectangulaires de bois brut, chêne massif ou merisier laqué. À l'instar des plus grands designers, les ébénistes savent faire preuve eux aussi de modernité et s'adapter aux demandes les plus contemporaines de leurs clients.

 

De la même manière, les matières premières utilisées se sont diversifiées. Les professionnels n'utilisent plus uniquement les matériaux du pays. Les essences exotiques et rares s'invitent souvent dans des meubles. Sans compter les autres matières comme le verre ou le métal.

 

La musique et le bois : une longue, très longue histoire d’amour

 

Sûrement plus anciens que les meubles,  depuis le paléolithique quand même, les instruments de musique étaient déjà fabriqués en bois pour certains. Certes, nous sommes loin du violon Stradivarius, mais cette ancienneté mérite d'être évoquée.

 

Tout au long de l'Histoire, bois et musique ont cohabité. Pianos, violons, instruments à vents, tous utilisent ce matériau comme matière première. Certes, les techniques se sont améliorées et ont été modifiées au fil des siècles, mais la base est toujours la même. Une histoire d'amour encore plus solide et longue que celle de Roméo et Juliette.

 

Métiers plus écologiques qu’il n’y paraît

 

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le travail du bois est devenu éco-responsable. Dans la gestion des arbres en premier lieu. La plupart des artisans utilisent des matières premières issues de forêts gérées durablement : dès qu'un arbre est coupé, plusieurs autres sont replantés pour créer un équilibre.

 

La matière même possède de nombreuses propriétés écologiques. Les constructions en bois consomment moins d'énergie que d'autres bâties avec des matériaux différents. Ainsi, une maison bâtie dans ce matériau consomme trois fois moins d'énergie qu'une autre faite de béton.

 

Cette matière est une ressource naturelle renouvelable. De plus, elle absorbe et stocke le gaz carbonique environnant et contribue ainsi à lutter contre le gaz à effet de serre. Plus léger et transportable que les autres matériaux, le bois permet enfin une construction plus rapide de bâtiments. (Source)

 

Loin d'être has been, les métiers du bois n'ont pas vraiment de souci à se faire pour les prochaines années. À une époque où l'environnement est au centre de toutes les préoccupations, un matériau aussi écologique que le bois a de beaux jours devant lui.