Vous recherchez...

Dossier : Les Métiers de l'audiovisuel

Les Métiers de l'audiovisuel

Les Métiers de l'audiovisuel

Qui n'a jamais rêvé de voir son nom s'inscrire au générique d'une grande production hollywoodienne ? Depuis ses débuts, le secteur de l'audiovisuel n'a cessé de fasciner et d'attirer dans ses branches professionnelles des candidats toujours plus nombreux. Mais gare aux déceptions ! Les places sont chères dans l'univers de l'image…

Travailler dans l'audiovisuel

L'audiovisuel ne se borne pas au seul domaine du cinéma. La télévision, la radio, la vidéo ou encore l'industrie du disque offrent une palette de plus de 200 métiers aux compétences variées. Le développement des nouvelles technologies et notamment du numérique pousse, par ailleurs, les professionnels à se qualifier davantage et à privilégier la polyvalence.

Mais qu'on soit qualifié ou non, les offres d'emploi restent dans tous les cas largement inférieures à la demande et la grande majorité de l'activité est concentrée sur l'Ile-de-France. Le mot d'ordre pour réussir est donc la persévérance, d'autant plus que la précarité est monnaie courante dans ce secteur. En effet, les emplois permanents ne représentent qu'un tiers de ceux proposés sur le marché et concernent essentiellement les chaînes de télévision (qu'elles soient publiques ou câblées), les sociétés de postproduction ou encore les entreprises ou institutions ayant des services audiovisuels intégrés. Nombreux sont les professionnels de l'audiovisuel qui se voient donc contraints d'adopter le statut d'intermittents du spectacle, en enchaînant CDD et missions journalières.

Du réalisateur au technicien

Si ces difficultés ne vous font pas peur et que l'audiovisuel reste pour vous un objectif à atteindre par tous les moyens, prenez le temps de la réflexion quant au choix de votre profession. Les principaux domaines de l'audiovisuel sont : la production, la réalisation, la prises de vue et le montage. Gardez à l'esprit que les métiers les plus mythiques, tels que réalisateur ou scénariste, sont aussi les moins accessibles. Vous devrez bien souvent commencer tout en bas de l'échelle et gravir peu à peu les échelons à force de stages et de rencontres opportunes. Et la procédure est longue et peu gratifiante sur le moment !

N'oubliez pas que parallèlement aux professions les plus prestigieuses, le secteur de l'audiovisuel requiert tout un tas de métiers techniques, du cadreur à l'ingénieur du son en passant par le monteur. Au-delà de la maîtrise technique qu'ils exigent, ces emplois laissent la part belle à la sensibilité créative. Mais ici comme ailleurs, la concurrence est rude et la rémunération très irrégulière. Seule exception : la distribution qui reste un secteur assez rémunérateur, bien que moins créatif.

Quelques conseils pour réussir

Avant de vous lancer dans la grande aventure, prenez le temps de peser le pour et le contre. La passion est un facteur important mais cela ne suffit pas. L'investissement doit se faire à cent pour cent si vous souhaitez optimiser vos chances de succès, et la motivation va de pair avec la persévérance et la flexibilité.

Etant donné que l'univers de l'audiovisuel exige un niveau de qualification croissant, il est souvent nécessaire de démarrer avec une formation béton. Parmi les écoles possibles, l'ENSMIS (ex-Fémis) et l'ENSLL (ex-Louis Lumière) donnent accès aux diplômes les plus prestigieux. Mais leurs concours d'entrée sont difficiles et extrêmement sélectifs. Il existe également une multitude d'écoles privées qui bien souvent vous font miroiter monts et merveilles, mais qui ne sont pas toujours reconnues par l'état. Un BTS audiovisuel peut aussi être une voie acceptable si vous faites ensuite suffisamment vos preuves par le biais de nombreux stages.

Car, il n'y a pas de mystère, pour réussir dans l'audiovisuel, plus qu'ailleurs, les stages sont un passage obligé. Rarement rémunérés, ils demandent beaucoup de disponibilité et de ténacité mais constituent le meilleur moyen de faire vos preuves. Un réalisateur peut ainsi débuter comme simple stagiaire, devenir par la suite assistant et atteindre enfin son objectif ultime. En cumulant les expériences, vous vous créerez peu à peu un carnet d'adresse qu'il vous faudra entretenir avec le plus grand soin. Le bouche à oreille et les relations représentent en effet le meilleur moyen de vous faire connaître et de décrocher des missions, voire dans le meilleur des cas un emploi stable.

R. J.