Vous recherchez...

Interview : Vélo-Taxi

Vélo-Taxi

Sur la place de la République, en face du Palais des Beaux-Arts, deux objets ovoïdes roses et dotés de roues sont parqués. Deux jeunes adultes discutent. Il s'agit de Yassim et Mathias, 18 ans tous les deux. Le premier est en recherche de formation commerciale et exerce depuis un mois, le deuxième est à plein temps depuis le premier décembre 2014. Leur point commun ? Ils sont vélo-taxi dans la ville de Lille.

 

Qu'est ce qui vous plaît le plus dans ce métier ?

Y : Sans hésiter, le côté social.
M : Oui, c'est certain ! On côtoie tout type de population. Des jeunes, des moins jeunes, des personnes en situation de handicap, des enfants, des touristes... On fait la conversation, on promène les gens, on ramène les enfants chez leurs parents après l'école (grâce à une carte prépayée). On rend service en fait ! Et puis certains clients deviennent fidèles, ils nous demandent spécifiquement. Et puis, parfois on a des petits plus, comme cette dame âgée qui nous donne des biscuits ou des gaufres !

Quels sont les avantages d'être vélo-taxi ?

Y : L'avantage, c'est d'être en auto-entreprise. Je choisis moi-même mes horaires. Si je veux travailler juste la matinée, ou l'après-midi ou toute la journée.
M : L'autre avantage, c'est d'être payé cash tout de suite. On ne vit pas comme les salariés qui une fois à la limite de leur budget doivent se serrer la ceinture jusqu'au mois suivant. Nous, on peut travailler à notre rythme et en plus donner un coup de boost pour payer le loyer si besoin. Donc au final, on a la liberté de la rémunération et la liberté de ne pas avoir de N+1. On travaille quand on veut.

Les inconvénients ?

M : La météo ! On dépend beaucoup de la météo. Pour ma part, l'hiver a été difficile... Mais à part ça, pas d'inconvénient particulier. Il faut être sportif, mais j'ai pas mal pratiqué la natation et le vélo donc ça va.
Y : Pareil. Je regarde la météo avant de partir, mais si il pleut, je ne sors pas.

 

Combien de personnes prenez-vous en charge par jour ?  L'activité est-elle rentable ?

M : Aux alentours de 10-15. Et oui, pour moi c'est rentable. Je travaille 6 jours par semaine, et en effet, on peut dire qu'actuellement, j'en vis. Cet hiver, je faisais environ 30 euros par jour. Mais avec les beaux jours qui reviennent, je peux espérer environ 50 euros par jour.

Pourquoi avoir choisi d'être vélo-taxi ?

M : On aurait envie de dire par nécessité, parce que trouver un travail aujourd'hui, est devenu complexe. Et puis dans mon cas, j'ai arrêté l'école assez vite. Je préfère apprendre sur le terrain. Vélo-taxi, tout le monde peut le faire, sans diplôme requis. J'ai fait pas mal de boulots et au final c'est le meilleur job que j'aie eu.

Envie de faire un petit tour avec Mathias ou Yassim ? www.happymoov.com