Vous recherchez...

Interview : Chargé d'animation planétarium

Chargé d'animation planétarium

Chargé d'animation au planétarium (depuis 1996)

Société: Forum des Sciences de Villeneuve d'Ascq

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

J'ai découvert l'astronomie très jeune, d'abord dans les livres puis en pratique avec l'achat d'une première lunette astronomique. J'ai eu très tôt l'ambition de devenir astronome professionnel, ou en tous cas de travailler dans le milieu de l'astronomie. J'ai donc fait des études de physique : d'abord un DEUG sciences et structures de la matière à l'université puis une licence et un master de physique. Je me suis ensuite orienté vers l'animation car j'aimais discuter de ma passion et j'avais envie de la transmettre.

Comment êtes-vous devenu chargé d'animation au planétarium du forum des sciences de Villeneuve d'Ascq ?

J'ai travaillé pendant un an au planétarium de Saint-Etienne où je me suis formé. J'ai intégré l'équipe d'animateurs du planétarium du Forum des Sciences de Villeneuve d'Ascq dès son ouverture en 1996. Aujourd'hui, je suis désormais responsable de l'équipe qui y travaille ainsi que de l'équipement. L'équipe est composée de trois permanents et de trois vacataires.

En quoi consiste précisément votre travail ?

J'anime bien entendu des séances au planétarium. Je m'occupe également de l'organisation de l'équipe (plannings, distribution des rôles, etc.). En tant que responsable de l'équipement, je veille au bon fonctionnement du matériel. Nous avons un planétarium fixe de 14 mètres de diamètre ainsi que plusieurs planétariums itinérants de 5 mètres de diamètre qui nous permettent de faire de l'animation à l'extérieur. Enfin, je m'occupe de la conception des séances : réalisation des schémas d'animation ou élaboration des scénarios par exemple. Il nous arrive parfois de faire des spectacles enregistrés, filmés à l'intérieur du planétarium avec de véritables comédiens. On travaille actuellement sur le contenu d'une malle pédagogique astronomique que l'on souhaite développer dans les années à venir.

A qui sont destinées les séances ?

On fait beaucoup de séances pour les scolaires tout au long de l'année. Nous participons par exemple à l'opération Sciences Collège mise en place par le département. Nous n'abordons pas les mêmes thèmes selon les tranches d'âge. Cependant, le planétarium est ouvert au grand public le mercredi, le week-end ainsi que pendant les vacances scolaires. Nous recevons également des personnes plus âgées de temps en temps. Dans tous les cas, nous devons régulièrement suivre l'actualité astronomique pour être en mesure de répondre aux éventuelles questions des visiteurs en fin de séance.

Pouvez-vous nous décrire une journée type ?

On commence par consulter le planning des séances, en y ajoutant si besoin les dernières demandes de réservation. Il faut ensuite allumer le planétarium et procéder aux vérifications techniques pour s'assurer du bon fonctionnement de l'appareil. On fait quelques tests pour voir si tous les éléments sont opérationnels. Si on remarque un dysfonctionnement, on essaye de le résoudre avant la première séance. Le reste de la journée est moins routinier en fonction des dossiers à traiter, des séances à préparer, des projets en cours et ainsi de suite.

Quelles sont les qualités nécessaires à l'exercice de cette profession ?

Il faut savoir travailler en équipe, ce qui n'est pas toujours évident. De la même manière, il faut savoir s'exprimer sans appréhension devant le public. Les compétences en astronomie ne suffisent pas car il faut être capable de restituer ses connaissances au public. Même si ce n'est pas obligatoire, avoir le BAFA peut être un plus !

Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Je travaille dans un domaine qui me passionne. C'est un métier à la fois intéressant et enrichissant. Le contact avec le public est aussi stimulant que motivant ce qui est très agréable. En revanche, la dispersion du travail n'est pas toujours facile à gérer : on peut avoir du mal à se concentrer sur un projet car on a d'autres activités en cours. Même si on a 15 séances différentes, on finit par se lasser de certaines séances qui sont très demandées.

Quel conseil donneriez-vous à quelqu'un qui aimerait se lancer ?

Il faut se former soi-même car il n'y a pas encore de formation exclusivement dédiée à l'animation en planétarium. De nombreuses compétences sont requises : notions en audiovisuel ou en informatique par exemple. L'astronomie touche à plein d'autres disciplines donc il faut faire preuve d'une grande ouverture d'esprit et avoir plusieurs cordes à son arc. Enfin, il ne faut pas seulement être passionné d'astronomie, il faut aussi avoir envie de transmettre cette passion.

Une petite anecdote à nous raconter pour conclure ?

Lors de l'enregistrement des Étoiles d'Hercule, on s'est aperçu qu'il manquait un comédien pour jouer Eurysthée, le cousin d'Hercule. Je l'ai donc remplacé ! Comme quoi il faut vraiment être polyvalent dans ce métier !
PR16/07/2012

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation

Offres de stage

  • assistant de travail temporaire / Stage conventionné / 59140 Dunkerque, 59190 Hazebrouck, 62100 Calais, 62200 Boulogne-sur-Mer, 62400 Béthune, 62500 Saint-Omer, 62520 LeTouquet-Paris-Plage