Vous recherchez...

Dossier : Quel futur pour les métiers agricoles?

Quel futur pour les métiers agricoles?

Quel futur pour les métiers de l'agriculture ?

La promotion des métiers de l'agriculture est devenue une affaire d'état. Editées par la ministère de l'agriculture, des affiches ont fleuri sur nos murs (notamment cette brebis attifée d'une crête punk rose) avec pour slogan « L'agriculture, des métiers à la mode ». Pourtant, ces métiers attirent de moins en moins car associés à de nombreux clichés, qui n'en sont pas forcément : travail sans répit, peu ou pas de vacances, travail physique et vie à la campagne. Cependant, il existe aujourd'hui de nouvelles manières d'exercer dans le domaine agricole

Un secteur en demande de personnel qualifié

Les métiers de l'agriculture sont encore perçus comme une tradition familiale. Le père était agriculteur donc le fils ou la fille le sera aussi. Héritage lourd qui ne plaît pas toujours aux enfants car il sont de plus en plus nombreux à ne pas vouloir reprendre l'exploitation familiale et à changer d'orientation professionnelle. Le départ à la retraite d'un quart des agriculteurs d'ici à 2012, additionné aux évolutions du secteur de plus en plus demandeur de nouveaux profils (dans les services, l'énergie, l'environnement...), multiplie les opportunités pour la jeune génération. On compte aujourd'hui pas moins de 200 métiers répartis entre 14 secteurs d'activités.
Depuis les années 60, la modernisation a permis de gagner en productivité mais aussi d'améliorer les conditions de travail. Les métiers de l'agriculture connaissent une diversité surprenante puisqu'ils regroupent les métiers liés au maraîchage, à la culture légumière, à l'élevage de petits ou gros animaux mais aussi à l'exploitation de vignes… Ils englobent aussi des métiers de logistique tels que les mécaniciens, caristes ou conducteurs d'engin mais aussi de recherche.

Une grande diversité dans les tâches

La France avec ses grands espaces verts, est un des pays européens qui dépend le plus de l'agriculture pour nourrir sa population. Avec 1 050 000 salariés en CDI ou en contrat saisonnier et 140 000 exploitations agricoles qui emploient des personnes salariées, l'agriculture est un des secteurs d'activité qui embauchent le plus de personnel. La France exporte des produits dont la qualité fait la réputation (fromages, charcuterie…).
Le bio et l'engouement des consommateurs pour le maraîchage
Les nouveaux modes de consommation vont dans le sens d'une agriculture raisonnable et privilégient le bio, devenu très tendance ces dernières années. Les petits maraîchers qui vendent leur production non traitée sont de plus en plus nombreux. Les frais de transport, avec l'accroissement du prix du pétrole, favorisent le commerce direct des maraîchers qui préfèrent cultiver localement leurs produits.
L'agriculture occupe par exemple 75 % du territoire breton et joue donc un rôle primordial dans l'aménagement de l'espace. Grâce à la présence de l'agriculture, les campagnes sont peuplées, les activités sont maintenues, le paysage est aménagé.
Les agriculteurs s'adaptent pour améliorer la qualité, l'identification des produits et le bien-être des animaux, répondant ainsi à la demande des consommateurs. Les métiers liés à l'agriculture peuvent être accessibles par des concours administratifs et techniques. Dispensés par le ministère de l'agriculture.
Pour plus d'informations sur les métiers de l'agriculture : www.metiersdelagriculture.fr Et pour trouver des offres de formation et d'emploi : www.emploi.agriculture.gouv.fr