Vous recherchez...

Dossier : Les pièges à déjouer lors d’un entretien

Les pièges à déjouer lors d’un entretien
L'entretien est l'étape par laquelle nous passons tous pour obtenir un poste et parfois même une formation. C'est un passage à préparer le plus soigneusement possible, le moment qui va vous permettre, face au recruteur ou au responsable, de montrer toute votre détermination et vos atouts. Mais attention, même si une chance vous est accordée par cet entretien, il sera néanmoins semé de pièges à savoir éviter pour ne pas être éjecté de la course à l'emploi. L4M vous remet en selle avec ces quelques conseils pour passer la meilleure des entrevues.

Être mou et ne pas avoir confiance en soi

Si l'on vous accorde un entretien, c'est pour vous voir. C'est parce que votre CV et votre lettre de motivation ont eu l'impact escompté et que l'on souhaite dorénavant découvrir la personne derrière tout ça en réel. Votre attitude est donc primordiale lors de ces quelques minutes : soyez dynamique et confiant ! Trop de personnes restent attentistes et apeurées lors d'un entretien, le subissant plus qu'autre chose alors qu'il s'agit d'une réelle opportunité. Parler fort et distinctement, maîtriser votre langage corporel en ne croisant pas les bras, en vous tenant bien droit sur votre chaise. Le recruteur est là pour vous découvrir et si la personne en face de lui est à l'aise, l'échange humain en sera amplifié. Des vidéos sur Internet sont là pour vous aider à maîtriser votre corps et vos mots en vous donnant des pistes de réflexion. Attention de ne pas trop en faire tout de même et de rester conscient de n'être pas encore embauché, que le recruteur reste « maître » de la situation.

Ne pas savoir se présenter rapidement et raconter sa vie

Comme le temps vous est compté lors d'un entretien, vous devez presser les choses sans aller trop vite. Tout l'art ici est de trouver le juste milieu. Il arrive forcément au début de l'échange que le recruteur vous demande de vous présenter. Préparez un texte à l'avance que vous pourrez sortir à cette occasion. Vous pensez que vous présenter ne demande pas de préparation particulière mais vous vous trompez. Vous risquez vite de ne pas savoir quoi dire en premier ou au contraire, commencer à réciter tout votre CV, ce qui donnera un départ mou et ennuyeux à vos déclarations. Le recruteur en sait déjà beaucoup sur vous mais ici, l'échange est humain. On veut voir la personne que vous êtes, ce qui vous a amené jusqu'à ce bureau. Alors choisissez bien vos mots pour être clair, rapide et naturel. Et par-dessus tout, évitez les mensonges. Il peut être tentant de se rajouter une langue étrangère, une quelconque expérience, un bénévolat ou autres qui ferait briller votre CV mais ces risques vous retomberont forcément dessus. Imaginez-vous en face de quelqu'un qui souhaite que vous lui parliez en néerlandais alors que vous n'en connaissez pas une phrase ? Enfin dernier conseil, ne jamais dire du mal d'un ancien employeur ou d'une précédente activité. Ce qui est fait est fait, vous devez l'assumer et il est toujours mal vu de dire de mauvaises choses concernant un poste ou un responsable d'antan. Le monde est petit, ne l'oubliez pas et cela pourrait vous donner l'image de quelqu'un de fourbe sans fondement. Ne tombez pas dans ce piège des plus classiques.

Ne pas s'être renseigné sur l'entreprise et manquer d'écoute

C'est l'erreur la plus souvent répandue alors rafraîchir les mémoires ne fait pas de mal. Ne venez pas en touriste à un entretien et tentez au mieux de vous renseigner le plus possible sur l'entreprise dans laquelle vous postulez. Si c'est une grande boîte, vous pourrez aisément trouver un maximum d'informations sur sa politique de recrutement, sa manière de concevoir le travail, ses produits. Vous pourrez alors accorder votre discours avec le leur afin de lui montrer, non seulement que vous avez préparé cet entretien mais que vous rejoignez aussi leurs idées, que vous êtes l'élément qu'il leur faut pour continuer à progresser. Si la boîte est moins connue, renseignez-vous au moins sur son secteur d'activité et sur son gérant. Il y a toujours des moyens de trouver quelques renseignements sur la toile et de les optimiser lors de l'entretien. D'ailleurs, qui dit entretien, dit aussi échange. C'est ce que cherche la personne en face de vous : qu'il y ait échanges d'idées, de projets, d'informations. Alors s'il est très important de savoir donner, prouver que vous êtes quelqu'un qui a de quoi offrir, que vous savez correctement vous exprimer et vous imposer, il faut tout autant savoir écouter. Le recruteur est également là pour se faire découvrir, pour vous apporter plus d'informations et tenter de savoir si une relation plus approfondie est possible. Attention à l'inattention ! Vous pourriez lui faire répéter certaines choses qui finiront vite par le lasser et donner une mauvaise image de votre motivation.

Ne pas se préparer aux questions pièges

Sans doute le conseil le plus important et l'une des choses qui doit être la plus préparée avant un entretien d'embauche. Au moins une question piège tombera à un moment ou un autre, vous pouvez en être sûr. Et de cette certitude doit sortir une grande préparation. Cela vous permettra de savoir quoi dire lorsque l'on vous demandera quelles sont vos qualités et vos défauts. Savez-vous dire non ? Quelles sont vos passions ? Pourquoi avoir quitté tel ou tel poste ? Sans une bonne appréhension, vous risquez vite d'être déstabilisé par ces questions dont on ne sait pas toujours trouver la réponse qui fait mouche. Quelle réponse donne une bonne image de moi au recruteur et que veux-t-il entendre ? Le net regorge de conseils de réponses à ces questions classiques dans un entretien alors n'hésitez pas à fouiller un peu partout pour trouver les répliques adéquates à votre situation !

La préparation intensive d'un entretien demeura toujours votre meilleure arme avant de partir à la rencontre du recruteur. Tout comme on prépare une bonne lettre de motivation, on se prépare soi-même à cette confrontation pour pouvoir donner le meilleur. Stress, hésitation et maladresse doivent être mis au placard et vous serez toujours dans des conditions privilégiées si vous vous êtes entraînés au préalable.