GROUPAMA NORD-ESTZODIOCROQUE GEL NORDAXECIBLESEOS FranceCREDIT AGRICOLEFOURE LAGADEC FLANDRESLAFI

Vous recherchez...

Dossier : Les Soft Skills séduisent les recruteurs !

Les Soft Skills séduisent les recruteurs !

On ne vous l’apprend pas : aujourd’hui, pour trouver un job, il ne suffit plus d’avoir le diplôme adéquat. Bien entendu, l’expérience joue un rôle primordial. Mais un autre acteur a fait son entrée dans la grille de sélection des recruteurs : les soft skills.

Qu’est-ce que les soft skills ?

Parfois, sans même mettre un nom dessus, les recruteurs y sont très attentifs : écoute, créativité, motivation, gestion du stress… Les voilà, les fameuses soft skills ! Globalement, il s’agit en fait d’un ensemble de qualités humaines, inhérentes à la personnalité du candidat.

Car contrairement à ce que l’on appelle, par opposition, les hard skills (diplôme, certification, compétence technique…), qui sont généralement le fruit d’un apprentissage scolaire ou universitaire, les soft skills ne s’apprennent pas : du moins, pas en allant en classe ou en suivant un MOOC. Les soft skills sont des traits de personnalité qui ne demandent qu’à être développés. Bien entendu, ces soft skills s’acquièrent sur le plus long terme et sont plus ancrées dans la personnalité que des savoir-faire. Ce sont aussi les fameux savoir-être, mis en avant à de nombreuses reprises dans les processus de recrutement.

Pourquoi les soft skills sont-elles importantes pour les recruteurs ?

Pour le recruteur, miser sur ces qualités plus informelles, lui permet de jauger la collaboration, sur le long terme. L’intégration du candidat dans l’équipe de travail, son développement personnel et professionnel face à ses missions, son adaptation à la culture d’entreprise…

C’est en ce sens que parfois, les soft skills prennent le pas sur les hard skills. En effet, on peut toujours se former, pour apprendre telle ou telle compétence technique. En revanche, demander à une personne d’adopter une conduite éloignée de sa façon d’être, se révélera une tâche un peu plus compliquée. Chassez le naturel, il revient au galop ! Et le recruteur le sait.

De plus en plus, l’accent est mis sur la personnalité des candidats. Une bonne chose, qui permet de se distinguer des autres, mais également une chance supplémentaire de pouvoir accéder à un emploi, même sans remplir exactement toutes les exigences du poste.

Le recruteur se soucie également de la bonne dynamique de son équipe : une synergie est nécessaire pour que l’activité soit assurée. Et les personnalités des collaborateurs, peuvent donner, ensemble,  naissance à de nouvelles dynamiques, de nouvelles façons d’aborder les choses.

Comment mettre ses soft skills en avant ?

Si les soft skills sont surtout déterminantes au moment de l’entretien ou de la sélection finale du candidat retenu pour le poste, elles pourraient néanmoins vous permettre, déjà, de vous distinguer des autres profils et de passer par l’étape « entretien ». 

Il y a plusieurs façons de les mettre en avant, directement dans votre CV : vous pouvez par exemple, en glisser dans le détail de vos expériences professionnelles, ou faire un encadré à part pour vous présenter en quelques mots. Soyez originaux : c’est aussi une soft skill !