Annuler

Dossier : Les métiers du jeu vidéo

19 avril

Les métiers du jeu vidéo Lorsque l'on est derrière sa souris ou derrière sa manette de jeu vidéo, il n'est pas évident de se rendre compte de la mesure du travail qui a été fourni pour obtenir le résulta...

Les métiers du jeu vidéo

Lorsque l'on est derrière sa souris ou derrière sa manette de jeu vidéo, il n'est pas évident de se rendre compte de la mesure du travail qui a été fourni pour obtenir le résultat final. De leur conception à leur réalisation, les jeux vidéo mobilisent un nombre conséquent de professionnels. D'une idée de départ assez floue, on débouche sur la création d'un univers complet en 3D avec une foule de détails. Ces univers de jeux vidéo ne naissent pas tout seul et une multitude de professionnels travaillent sur l'élaboration tout en dialoguant entre eux afin de rendre le jeu attractif et cohérent.

Zoom sur les divers métiers du secteur du jeu vidéo et les formations qui sont à privilégier pour y accéder.

UN SECTEUR EN CROISSANCE

Le secteur du jeu vidéo est un secteur porteur depuis 2002. Des consoles comme la Nintendo DS, Wii ou encore les jeux sur téléphone mobile ont facilité l'expansion du jeu qui aujourd'hui ne s'adresse plus uniquement aux gamers ou aux pré-adultes mais s'adresse à tous, de 3 à 70 ans.

Cependant pour les personnes qui souhaitent en faire leur métier, il faut compter de plus en plus sur des études poussées et des connaissances pointues en matière de conception ou de réalisation technique. Quelque soit le travail que l'on souhaite exercer, il faut faire preuve de créativité et de technicité avant toute chose. Le secteur privilégie les personnes bien qualifiées de manière évidente puisque plus de la moitié des salariés ont un diplôme Bac +4 ou supérieur.

En conception et en réalisation voici quatre profils recherchés :

- Le game designer : c'est celui qui conçoit le jeu, ses règles, son scénario.

- Le concepteur visuel et sonore : également appelés infographistes, ils assurent la mise en image et en son du jeu vidéo.

- Le programmeur : informaticien, il écrit les lignes de codes qui permettront au jeu de "prendre vie"

- Le chef de projet : il assure le bon déroulement du développement du jeu. 

Les besoins existent donc bel et bien et les places sont à prendre. À condition de passer par une formation adaptée et reconnue. L'offre de formation spécifique aux jeux vidéos, encore relativement limitée mais en plein essor, regroupe à la fois des filières universitaires et des écoles privées. De Marne la Vallée à Marseille en passant par Nantes ou bien Valenciennes (avec l'école Rubika), les campus se développent et ouvrent leurs cursus vers les nouvelles technologies multimédia, offrant ainsi de nouveaux débouchés aux étudiants.

LES JEUX SUR LE WEB VS CONSOLE

Les métiers du jeu vidéo font rêver beaucoup de gens car participer à l'élaboration de ces mondes en 3D a quelque chose de magique et nous rappelle à tous, le monde de l'adolescence et nos premières consoles. L'élaboration d'un jeu sur internet diffère quelque peu car son mode de fonctionnement et la participation du joueur ne suit pas le même processus que pour un jeu de console. Les MMO (les jeux Massivement Multi-joueurs) permettent à un nombre presque sans fin de joueurs de se connecter et de partager un espace de jeu. C'est l'interaction entre ces joueurs qui "co-existent" dans le jeu qui le rend intéressant car plus ils sont nombreux, plus ils interagissent entre eux et plus les scénarios se créent et évoluent.

La scénarisation : un moment clef de l'élaboration du jeu. Le pôle scénarisation est le premier pôle à intervenir dans la création de l'histoire du jeu vidéo, du déroulement de celle-ci aux différents scénarios qui peuvent prendre place dans le jeu. Car si le jeu vidéo permet une multitude de possibilités, il n'en reste pas moins une création virtuelle qui a ses limites et un nombre d'histoires envisageables limité.

Le cadre spatio-temporel de l'histoire est défini dans le synopsis ainsi que les caractéristiques des différents personnages : leur passé et ce qui les a amené à se trouver dans leur situation présente, leurs qualités, défauts, accessoires, voilà à quoi s'occupe le scénariste de jeu multimédia. Un travail qui nécessite beaucoup d'imagination et une utilisation des mots justes afin de rendre l'atmosphère du jeu et l'ambiance générale qui y régnera agréable. Il faudra également une bonne organisation pour prévoir explorer les diverses pistes qu'offre le jeu et donner l'impression au joueur qu'il est libre de choisir sa destinée. Les formations dans ce domaine ne sont pas nécessaires car l'imagination est l'élément clef de cette profession mais avoir une bonne plume, de très bonnes références culturelles permet de donner une qualité supérieure au jeu et de le sortir des schémas habituels de ses concurrents.

Place ensuite à la création artistique et 3D : après la scénarisation vient la mise en place du story-board et le dessin des personnages et du décors. Une partie très importante du travail qui nécessite de très bonnes connaissances en illustration, des connaissances en perspective, couleurs, dessin et bien d'autres. C'est une des étapes de la création qui nécessite le plus de temps. Les formations artistiques classiques doivent être compléter par des formations en illustration, en graphisme, en langage techniques (des bonnes connaissances en java, sur After-Effect et autres logiciels de création artistique sont indispensables).

Voici quelques métiers qui intègrent cette partie du processus de création :

- Le directeur artistique : c'est lui qui gère avec son équipe l'aspect artistique du jeu. Il fait des dessins sur papier, les envoie au pôle 3D puis lorsque les dessins sont modélisés en 3D, il les récupère pour les colorer, créer la texture et dupliquer l'univers visuel avec son équipe.

- Animateur 3D : sans lui, il n'y aurait ni mouvement ni rythme dans un jeu vidéo. On lui doit aussi d'insuffler la vie aux personnages. Il va, par exemple, faire bouger une silhouette en veillant à ce que sa démarche respecte les lois de la physique. Il peut également focaliser son attention sur un visage et essayer de le rendre expressif en recourant aux techniques du morphing : il faut synchroniser le mouvement des lèvres avec la voix, faire plisser la peau pour accompagner un sourire, donner de l'intensité à un regard... Les techniques ont beaucoup évolué et permettent désormais un rendu visuel très réaliste où chaque détail compte.

- Sound designer : immerger le joueur dans un climat de mystère, le maintenir sous tension..., la bande-son, plus encore que l'image, a ce pouvoir. Cet habillage sonore, c'est le sound designer qui le crée grâce à des bruitages, des musiques, des voix enregistrées. Une fonction stratégique, car la concurrence entre les produits se joue de plus en plus sur la qualité sonore. Dès la conception du jeu, le sound designer en analyse tous les éléments, l'atmosphère graphique, le développement de l'action, etc..

Les métiers du jeu vidéo