Annuler

Métier : Mécanicien·nne (aéronautique)

Devenir Mécanicien·nne (aéronautique) (formation, salaire...)

03 juin

Il ou elle peut travailler dans un aérodrome ou dans une compagnie aérienne et chargé de l'entretien et des réparations bénignes des appareils.

Mécanicien·nne (aéronautique)

Définition générale :

Il ou elle peut travailler dans un aérodrome ou dans une compagnie aérienne, il est chargé de l'entretien et des réparations bénignes des appareils.

Compétences nécessaires :

Le ou la mécanicien·nne spécialisé·e dans les avions doit être rigoureux, sérieux et précis·e car la faute ne pardonne pas. Il ou elle doit également être apte à suivre une consigne sans s'opposer aux indications.

Activités :

Elles dépendent de la spécialité du mécanicien. Celles-ci peuvent être de trois ordres :

- CME (Cellule, Moteur, Electricité),
- EIR (Electricité Instrument de bords Radio),
- Enveloppe de l'avion.

Autrefois en aluminium, elles sont désormais en carbone. D'une manière générale le mécanicien contrôle l'appareil, et remplace les pièces défectueuses.

Qualités requises :

- Sens de l'observation,
- Régularité dans la qualité du travail.

Formation :

Il existe trois niveaux d'études différents, suivants le poste que l'on veut atteindre :

- CAP aéronautique option système, structure ou avionique,
- Bac pro aéronautique,
- MC Aéronautique,
- BTS Aéronautique.

Les formations peuvent être effectuées à l'AFPA (Association pour la Formation Professionnelle des Adultes.), au CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers) ou au CNED (Centre National d'Enseignement à Distance.).

Le salaire : 

Le ou la mécanicien·nne gagne entre 1 600 et 1700 € net / mois. En tant que chef·fe d'équipe, il ou elle gagne entre 1 900 et 2 500 € net / mois.

Mécanicien·nne (aéronautique)