Dossier : Choisir son orientation professionnelle : Par où commencer ?

Choisir son orientation professionnelle : Par où commencer ?

« Que veux-tu faire quand tu seras grand ? », « Alors, après le bac ? », « Et tu travailles dans quoi ? »… Les questions sont multiples et le sujet omniprésent. Tout au long de notre vie, l’orientation professionnelle, le choix de sa profession, font partie intégrante de la personne que nous sommes. En quelque sorte, notre métier nous définit. Tout du moins partiellement. Et nous y sommes confrontés depuis tout petit, jusque parfois, en plein milieu de notre carrière. Une question qui se pose donc à plusieurs âges, avec quelque fois cette impression, de devoir faire un choix définitif. Mais de plus en plus, les possibilités en termes de formation évoluent, permettant la reconversion, des passerelles, des équivalences. Cela dit, la formation a lieu dès lors qu’un choix a été fait. L’étape précédente, celle qui consiste à choisir son métier reste une grande interrogation pour beaucoup. Ceux, qui n’ont pas cet élan que l’on appelle « vocation ». Alors comment faire ? Voici quelques pistes !

 

Je ne sais pas ce que je veux faire…

Il faut bien commencer quelque part. Le basique : faire une liste. Si trouver ce que vous voudriez faire n’est pas facile, vous pouvez entamer une liste de choses que vous ne souhaitez pas ! Que ce soit en termes de missions, de secteurs, de métiers, peu importe. Faire le ménage par le vide dans vos idées peut vous conduire à valoriser des choses auxquelles vous n’auriez pas pensé.

Essayez dans un premier temps, de ne pas vous focaliser sur d’autres aspects que ce qu’il vous plairait ou non de faire. La question des moyens pour y parvenir se posera dans un second temps. Essayez donc de trouver des secteurs qui vous attirent, ou bien plus largement ce à quoi vous souhaiteriez contribuer dans votre univers professionnel.

Une liste n’est pas forcément exhaustive et il n’est pas non plus nécessaire de tout mettre en une seule fois. Prenez le temps de la réflexion et ajoutez des choses au fur et à mesure que vous vous informez sur le sujet. Prenez des notes, indiquez des mots-clés, afin que vous puissiez vous y retrouver par la suite.

 

Tests de personnalité, d’orientation, bilans de compétences

Une fois votre liste à peu près établie (il est toujours possible de l’alimenter par la suite), vous pouvez tenter de réaliser quelques tests afin de confirmer ou non certains choix. La connaissance de soi est une étape indispensable pour pouvoir s’orienter de manière efficace ! Des tests de personnalité ou d’orientation sont disponibles en ligne. Nous vous parlions il y a quelques temps sur le blog, du test MBTI. Il peut être un indicateur supplémentaire à prendre en compte, pour identifier certains traits de votre personnalité qui pourraient être utiles dans votre vie professionnelle.

Il existe également la méthode japonaise IKIGAI, qui a déjà fait beaucoup parler d’elle. Le principe est  de partir de plusieurs aspects de votre personnalité, de vos envies, pour les combiner non pas seulement dans des idées de métier mais plus globalement vers une orientation de vie, un sens, et trouver son utilité. Vous y verrez sans doute un peu plus clair sur vos motivations profondes !

Les bilans de compétences, un moyen efficace de faire le point sur vos connaissances, mais aussi en pratique, sur ce que vous savez faire. Il s’agit d’un outil qui vous permettra de faire le point sur votre avenir professionnel, particulièrement utile en cas de réorientation !

 

Penser à la suite

Votre liste est plutôt bien étoffée, vos tests sont en adéquation avec plusieurs projets ? Inutile de paniquer. Réduisez le nombre de possibilités en les classant par préférence et gardez-en moins d’une dizaine. Car à partir de maintenant, il va falloir réellement approfondir vos recherches.

Sur les métiers en question, sur les missions, le quotidien des professionnels, mais aussi sur les parcours de formation, les perspectives d’embauche, l’état du marché du travail… Autant d’indicateurs qui vont entrer en compte dans votre choix. Un choix qui n’a pas besoin d’être définitif, mais qui se veut tout de même un objectif sur le moyen ou le long terme. Par la suite, lors de votre apprentissage ou lors de l’exercice de cette profession, vous y découvrirez peut-être d’autres aspects, d’autres métiers, vers lesquels vous pourrez bifurquer.

Ou bien même, ce choix vous conviendra quelques années et puis vous serez appelé à en changer ! Le monde professionnel est une façon de contribuer à votre épanouissement personnel : changer d’orientation ou de poste fait partie intégrante de jeu, alors n’ayez pas peur et lancez-vous !