Vous recherchez...

Interview : Gérontologue

Gérontologue

Pouvez-nous parler de votre parcours scolaire ?

J'ai bien évidemment commencé par des études de médecine. Après sept années d'études, j'ai obtenu mon doctorat. Parallèlement, j'ai étudié la gériatrie qui n'était pourtant pas encore très développée en France. Il n'y avait encore aucune reconnaissance particulière. Depuis, la médecine gériatrique est bien mieux reconnue en France et il existe même un DESC de gériatrie (Diplôme d'études spécialisées complémentaires).

Comment se sont déroulés vos premiers pas dans la profession ?

J'ai d'abord exercé en tant que médecin généraliste avant de pouvoir exercer en tant que médecin gériatre. J'ai ensuite effectué quelques remplacements notamment dans des établissements universitaires avant de décider de m'installer en médecine libérale. J'ai ainsi pu travailler dans des services de gériatrie de moyens séjours, en maisons de retraite ou encore en EHPAD (Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes).

Pourquoi avez-vous fait ce choix ?

Quand je me suis installé, il n'y avait en France que deux médecins gériatres installés dans leur propre cabinet. Pour l'anecdote, la rubrique n'existait même pas encore dans l'annuaire téléphonique ! Aujourd'hui, la gériatrie est mieux reconnue mais nous ne sommes vraiment pas nombreux à l'exercer en libéral dans la région. Dans le sud en revanche il y a plus de gériatres, sans doute parce que de nombreux retraités sont partis vivre au soleil !

Qui sont vos patients ?

La plupart des personnes que je reçois m'ont été adressées par leur médecin traitant. Je peux être amené à traiter toutes sortes de problèmes, les troubles de la mémoire par exemple. Certains patients viennent spontanément, souvent pour se rassurer. Je remarque souvent que les demandes affluent généralement suite à la diffusion d'un reportage sur la maladie d'Alzheimer à la télévision. Dans d'autres cas, c'est la famille de la personne qui me contacte. Officiellement, la gériatrie commence à 60 ans puisque, du point de vue administratif, c'est l'âge qu'il faut avoir pour entrer en EHPAD.

Comment se passe une consultation ?

Il faut savoir qu'une consultation en gériatrie dure en moyenne 1 heure 30, quel que soit le motif de la visite. En effet, il faut d'abord faire connaissance avec la personne, notamment pour connaître ses antécédents médicaux. On réalise ensuite quelques tests selon le motif de la visite, éventuellement des examens cliniques. A l'issue de cette consultation, je rédige une lettre à l'attention du médecin traitant avec mes recommandations.

Quelles sont les qualités nécessaires à l'exercice de cette profession ?

Il faut impérativement être à l'écoute de la personne et de sa famille. On se rend parfois compte que la famille souffre plus que la personne elle-même !

Quels sont les avantages et les inconvénients de ce métier ?

La gériatrie est un domaine qui m'intéresse énormément. En contrepartie, c'est une activité extrêmement chronophage puisque chaque consultation dure systématiquement 1 heure 30 si ce n'est plus.

Quelques conseils pour quelqu'un qui aimerait se lancer ?

La profession connaît actuellement de nombreux changements. En obtenant le DESC de gériatrie, les médecins gériatres sont tenus à l'exclusivité. Autrement dit, ils ne peuvent pas exercer dans une autre spécialité. Je leur recommande donc de travailler dans des EHPAD par exemple, ce qui n'empêche pas d'exercer en libéral en parallèle.
PR22/06/2012

Voir aussi