Annuler

Actualité : Plus de 350 emplois annoncés près de Quillebeuf grâce à une nouvelle usine de recyclage

18 juin
L’usine de recyclage moléculaire de déchets plastiques Eastman va s’installer à Port-Jérôme II,...
Plus de 350 emplois annoncés près de Quillebeuf grâce à une nouvelle usine de recyclage

L’usine de recyclage moléculaire de déchets plastiques Eastman va s’installer à Port-Jérôme II, créant plus de 350 emplois directs et 1 500 emplois indirects.

Une implantation prévue d’ici 2026

L’entreprise américaine Eastman prévoit d’implanter son usine à Port-Jérôme II, dans la commune de Saint-Jean-de-Folleville (Seine-Maritime), à proximité de Quillebeuf-sur-Seine (Eure). Après une concertation continue de treize mois, une réunion de clôture a eu lieu à Lillebonne. Dès le 10 juin, une enquête publique commencera, et si le permis de construire est accordé, la construction de l’usine démarrera, avec une seconde phase prévue pour 2030.

200 000 tonnes de plastiques traités par an

Lors de cette réunion, Jean-Louis Laure, garant de la concertation, a déclaré que beaucoup de questions avaient trouvé réponse, bien que des discussions soient encore nécessaires. Eric Dehouck, directeur général d’Eastman, a affirmé l’utilité de l’usine et son impact global : « Nous montrons la direction à suivre au monde ». Initialement prévue pour traiter 160 000 tonnes de plastiques par an, l’usine en traitera finalement 200 000, créant ainsi 357 emplois directs au lieu des 330 prévus initialement, ainsi que 1 500 emplois indirects.

Une centrale énergétique dédiée

L’usine nécessitera une centrale énergétique sur site, avec une puissance installée de 200 MW à la fin de la deuxième phase. Cette centrale produira trois types d’énergie : chaleur sous forme de vapeur d’eau, chaleur pour un fluide caloporteur, et électricité réinjectée dans le réseau RTE, grâce à des chaudières alimentées par un mélange de bois déchets (biomasse) et de combustibles solides de récupération (CSR).

Enquête publique et réactions locales

À partir du 10 juin, le public pourra s’exprimer lors de l’enquête publique. Les dossiers seront disponibles dans les mairies des communes voisines. En octobre 2022, lors d’un atelier sur l’environnement et la sécurité industrielle, le conseiller municipal de Quillebeuf, Martial Boquet, avait exprimé ses inquiétudes quant à l'impact sur le patrimoine bâti et le risque de dépeuplement. Godefroy Motte d’Eastman a répondu en espérant attirer de nouveaux ingénieurs et revitaliser la région.

Formation des futurs employés

Eastman aura deux sites de formation : l’un à Port-Jérôme (Union des industries et métiers de la métallurgie, UIMM) et un autre au Havre, en collaboration avec deux lycées au Havre et à Rouen. Six mois de formation seront nécessaires pour les futurs opérateurs et ingénieurs, offrant potentiellement une reconversion pour les salariés d’ExxonMobil dont les postes seront prochainement supprimés. Godefroy Motte a précisé que la situation des sous-traitants sera également prise en compte.

Plus de 350 emplois annoncés près de Quillebeuf grâce à une nouvelle usine de recyclage