Annuler

Actualité : Le secteur du jeu vidéo : perspectives d'emploi et de formation en HDF

28 mars
Le secteur du jeu vidéo en pleine croissance en HDF ! Lille Actu a rencontré Emmanuel...
Le secteur du jeu vidéo : perspectives d'emploi et de formation en HDF

Le secteur du jeu vidéo en pleine croissance en HDF !

Lille Actu a rencontré Emmanuel Delamarre, le directeur de la Plaine Images (lieu dédié aux industries créatives (audiovisuel, jeu, nouvelles réalités, design), sert à la fois d’incubateur et d’accélérateur d’entreprises). On reprendra une partie de l’interview juste ici de Hervine Mahaud - Lille Actu qui a interviewé Emmanuel Delamarre, le directeur de la Plaine Images.

L’occasion d’aborder la place des Hauts-de-France dans l’industrie française du jeu vidéo, des réussites locales et surtout des perspectives d’emploi et de formation.

Est-ce que le secteur du jeu vidéo recrute dans la région ?
On estime aujourd’hui que, sur la région, le jeu vidéo génère 1000 emplois directs. Sachant dans la région, tout se situe principalement dans la MEL et à la Plaine Images. On est dans un univers où l’on fait travailler beaucoup de free-lances et d’intermittents.Le secteur recrute. Mais dans ce milieu où il y a une importante part créative et organisé en réseau, il faut être bon et passionné. Si on l’est, on peut passer très vite de production en production et gagner très bien sa vie.
Conseilleriez-vous aux jeunes de se lancer dans une formation liée au jeux vidéo ?
Oui, mais des formations liées à la création de nouvelles formes d’images, de nouvelles expériences ou qui peuvent divertir les gens. Je fais exprès de ne pas dire jeu vidéo car c’est plus large que ça. Des jeunes qui ont envie de se lancer dans ces formations là trouveront énormément de débouchées derrière. Il faut être ouvert car mes possibilités sont infinies. Quelqu’un qui souhaite ne faire que du jeu vidéo y arrivera peut-être, mais il y a peut-être 10 places pour 500 candidats. 
Quel rôle jouez vous dans la formation des jeunes ?
On joue plusieurs rôles. D’abord, on vient aiguiser l’envie des jeunes pour qu’ils se dirigent vers ces formations. Par exemple, on organise la 4e édition du Forum Ère Numérique, un événement spécial sur les industries créatives. On va recevoir 300 élèves de collèges situés à proximité pendant une journée. A travers différents ateliers, ils vont découvrir des métiers, des technologies, des savoir-faire. Et si, dans ces 300, il y en a 10 qui trouvent leur voie,  c’est génial.Ensuite on a des formations sur site. Avec l’arrivée de l’école Pôle 3D, qui existait déjà sur Roubaix mais qui a décidé de faire étudier ses 3e, 4e et 5e années ici pour pouvoir bénéficier de l’écosystème et d’avoir un lien direct avec les entreprises qui sont ici.Enfin, il y a une partie recrutement. Une fois par an, on organise un forum de recrutement où on invite des entreprises de la région qui proposeront des jobs.

Comment se classe l’école Pôle 3D par rapport aux autres ?

Elle fait partie des bonnes écoles. Elle a de l’expérience, elle a bientôt 15 ans d’existence, et dans ce milieu là c’est déjà beaucoup. Car il y a un phénomène de mode depuis quelques années où, quand on soulève un caillou il y a une école de jeux vidéo en dessous. Et des écoles dirigées par des escrocs, pour être clair. Pôle 3D fait partie des écoles sérieuses, structurées, en lien avec l’industrie. S’il fallait donnait un conseil aux parents par rapports à leurs enfants qui veulent aller dans ces métiers là, c’est de regarder avec quels studios les écoles bossent, où travaillent les diplômés,…

Est-ce qu’on vient de toute la France pour étudier à Pôle 3D ?

Il y a des élèves de la région mais aussi de toute la France car l’école attire. Et lorsqu’ils auront terminé leurs études, les élèves partiront dans le monde entier. Mais, tous les ans, on récupère des jeunes qui viennent travailler pour des boîtes qui se trouvent à la Plaine Images. Et cette année, on a deux groupes d’anciens étudiants qui se sont lancés dans l’aventure entrepreneuriale ici.

 

 

Le secteur du jeu vidéo : perspectives d'emploi et de formation en HDF