FOURE LAGADEC FLANDRESCREDIT AGRICOLEEOS FranceCROQUE GEL NORDAXECIBLESGROUPAMA NORD-ESTZODIOLAFI

Vous recherchez...

Entrer en apprentissage jusqu’à 30 ans, c’est désormais possible dans les Hauts-de-France

Entrer en apprentissage jusqu’à 30 ans, c’est désormais possible dans les Hauts-de-France

La loi Travail, adoptée dans la douleur en juin dernier, apporte quelques changements pour les acteurs de l’alternance. Le plus important d’entre eux est bien évidemment le fait que le contrat d’apprentissage soit désormais ouvert jusqu’à 30 ans (contre 25 ans auparavant) dans sept régions test, dont les Hauts-de-France. « À compter du 1er janvier 2017 et jusqu'au 31 décembre 2019, les jeunes pourront, jusqu'à leur 30 ans révolus, entrer en apprentissage dans les CFA des régions volontaires. Toutes les entreprises qui font former leurs apprentis sur le territoire ouvert à l'expérimentation y auront donc accès », détaille le texte de loi voté fin 2016.

« En ce sens, l'ouverture de l'apprentissage jusqu'à l'âge de 30 ans répond à l'allongement de la durée des études et aux besoins de reconversion professionnelle qui se font jour », estime Catherine Münch-Masset, vice-présidente de la Région Centre-Val de Loire, une des autres régions, en plus des Hauts-de-France, volontaires pour expérimenter l’apprentissage jusque 30 ans. Le relèvement de l’âge d’entrée en apprentissage  est une nouvelle arme à disposition pour les professionnels de l’emploi, qui pourront désormais un public plus large vers cette voie d’excellence. « On sait qu’un jeune qui sort d’un CFA trouve un emploi dans les six mois », conclut Sébastien Huyghe, vice-président des Hauts-de-France en charge de l’apprentissage.