Vous recherchez...

Dossier : Réseaux sociaux et emploi.

Réseaux sociaux et emploi.

Réseaux sociaux et emploi.

My space, Facebook, LinkedIn, Viadeo, Twitter, etc, vous avez forcément déjà entendu ces noms.
Les réseaux sociaux sont en plein développement, chacun peut étaler sa vie privée, qui ne l'est plus vraiment d'ailleurs. Pourtant c'est aussi un moyen de faire des rencontres professionnelles, alors rêve ou cauchemar ?

Qu'est-ce qu'un réseau social ?

Les réseaux sociaux existaient bien avant Internet. Un réseau social est en effet un groupe de personnes ou d'organisations reliées entre elles par les échanges qu'elles entretiennent. Mais avec internet, les réseaux plus vastes et plus ludiques se sont multipliés, les plus connus sont Twitter, MySpace, LinkedIn, Viadeo et Facebook.
Ils représentent aujourd'hui de nouveaux modes de sociabilisation puissants qui requièrent éducation et accompagnement.

Pour quoi ?

Les sites communautaires proposent la mise en relation d'internautes autour d'intérêts communs, c'est le cas notamment de Viadeo, spécialisé dans la mise en relation professionnelle, les groupes d'experts français y sont particulièrement actifs ; LinkedIn est d'avantage orienté vers un recrutement à l'international. Mais ce dernier reste le leader de la mise en relation professionnelle grâce à ses 17 millions de membres (dont 5 millions en Europe).
Désormais, les réseaux spécialisés dans un secteur d'activité précis font leurs apparitions. C'est le cas de Jobingénieur qui a lancé Reseau-ingenieurs.com, un réseau social dédié à la communauté des ingénieurs.

Les réseaux sociaux, Twitter en tête, peuvent aussi être l'occasion pour quelqu'un à la recherche d'un emploi de faire son autopromotion ou de poster sa recherche d'emploi. 44 % des usagers déclarent qu'ils pourraient s'en servir pour recruter des collaborateurs. Ils sont donc des outils pour recruter de manière ludique et originale.
Ils peuvent également être un moyen de sortir d'une situation difficile. On a vu cela avec la fille d'un patron d'une PME en difficulté, qui, suite au suicide de son père, avait lancé un appel aux dons via Facebook pour récolter les 200 000 euros nécessaires à payer les 120 salariés de l'entreprise.
Certaines sociétés tentent de nouvelles formes de recrutement pour se démarquer de leurs concurrents grâce à ces réseaux. Une société d'édition de logiciels, a ainsi tenté le pari de recruter ses collaborateurs via un tournoi de poker...

Un danger pour la vie professionnelle ?

Mais les réseaux sociaux peuvent rapidement se transformer en réseaux anti-sociaux. Revenons sur l'affaire Kevin Colvin, la première personne virée à cause Facebook. Ce jeune Britannique, stagiaire à l'Anglo Irish Bank, s'est fait licencier par son patron qui n'avait pas apprécié d'apercevoir des photos de Kevin, déguisé en fée à une soirée halloween alors que celui-ci était censé être en « urgence familiale ». Kevin avait apparemment oublié qu'il avait son patron dans ses contacts…
Il existe également des entreprises qui épient les photos Facebook de leurs employés afin de découvrir leurs éventuels faux-pas.
La méfiance est donc de rigueur concernant les réseaux sociaux. En créant des profils sous des noms lambda, certains assureurs n'hésitent plus à espionner leurs assurés. Mieux vaut donc éviter de publier des photos en compagnie de son conjoint lorsqu'on demande des allocations à son assureur parce qu'on est une famille mono parentale, comme nous le révèle le Figaro du 25 novembre 2009.

Les réseaux sociaux peuvent donc être un moyen supplémentaire de trouver du travail mais veillez à protéger votre vie privée.