Vous recherchez...

Dossier : Pôle emploi

Pôle emploi

Pôle emploi: le nouvel opérateur social

C'est depuis le 1er Janvier que le nouvel opérateur social fruit de la fusion entre l'ANPE (l'Agence Nationale Pour l'Emploi) et le réseau des Assedic a pris effet. Mais il n'est pas évident de se rendre compte des résultats attendus par le gouvernement de ce nouvel opérateur. Retour sur les objectifs de cette fusion.

Histoire d'un projet mis en place par le gouvernement depuis 2008

C'est depuis le mois d'octobre 2008 que le nom de Pôle emploi avait été choisi par le gouvernement, pour cette nouvelle institution qui s'adresse aux demandeurs d'emploi. Finies les agences séparées ANPE et Assedic, désormais, les deux fonctionnent ensemble et proposent leurs services sous la même bannière. Sa création qui a été officialisée par un décret daté du 19 décembre 2008 vise à simplifier l'accès aux aides et à la recherche d'emploi destiné aux demandeurs en proposant les services dans des guichets uniques. Dorénavant, lorsque le demandeur d'emploi entrera dans les agences, il pourra suivre le cours de ses indemnisations chômage et bénéficier de l'aide à la recherche d'emploi. Pour la ministre de l'économie, des finances et de l'emploi, Christine Lagarde et le secrétaire d'Etat, Laurent Wauquiez, ce nouvel opérateur s'inscrit dans une envie d'instaurer une «culture du résultat», qui a pour objectif de réduire efficacement le chômage. Ce système qui existe déjà un peu partout en Europe semble avoir fait ses preuves, en effet, cela fait maintenant de nombreuses années que le Royaume-Unis, l'Allemagne mais aussi le Danemark fonctionnent de cette manière et ont manifestement réduit leur taux de chômage. La création de Pôle emploi viendrait en définitive éradiquer un phénomène bien français: la coexistence de plusieurs réseaux qui avaient du mal à se coordonner jusque là.

Les avantages promis par la création de l'opérateur


Le gouvernement est optimiste sur les résultats qui sont à prévoir par cette fusion. Les objectifs sont clairs pour Christine Lagarde: réduire le chômage par une optimisation du rapport entre le conseiller Pôle emploi, le demandeur d'emploi et l'employeur. Toujours selon la ministre, Pôle emploi permettra à chaque employé de suivre 30 demandeurs alors que jusqu'à présent chaque employé s'occupait d'une moyenne de 60 personnes. Chaque chômeur aura un interlocuteur unique, ce qui devrait donner une meilleure prise en charge des indemnisés mais aussi des non indemnisés. Quand au taux de chômage, madame Lagarde vise une baisse de 5% pour l'année 2012 grâce à ces espaces fusionnés. Le site internet qui a été créé pour l'occasion (www.pole-emploi.fr) facilite aussi la jonction entre les services sociaux. En effet, plus besoin pour l'utilisateur de faire du ping pong entre les sites puisque celui-ci permet de chercher un emploi, un stage ou une formation mais aussi de suivre le cours des versements de ses allocations chômage. Un nouveau numéro de téléphone gratuit a aussi été mis en service pour l'occasion: le 3949, qui permet de mettre à jour ses informations, changements d'adresse, de coordonnées. Ces outils de communication plus performants sont sensés eux aussi décharger les employés de ces suivis de dossiers qui ne nécessitent pas une rencontre physique. Ces conseillers pourront davantage se préoccuper du suivi mensuel des chômeurs. A noter: Le service de l'Unedic reste indépendant