Vous recherchez...

Dossier : L'emploi dans le Valenciennois

L'emploi dans le Valenciennois

L'emploi dans le Valenciennois.

Dans quelques jours c'est dans le Valenciennois que le salon « 24h pour l'emploi ouvre ses portes. L'occasion de faire un point dans l'e-mag sur l'emploi dans cette région.

La ville de Valenciennes, bénéficie d'une situation géographique privilégiée, à proximité immédiate de 5 pays européens et de 5 capitales dont la plus éloignée, Amsterdam, n'est qu'à 320 km.

Valenciennes en chiffre c'est : 115 000 actifs (30 % dans l'industrie et 70 % dans le tertiaire), près de 14 800 étudiants et quelque 6 943 entreprises dont 18 parcs d'activités représentant 400 entreprises et 22 300 emplois.

L'emploi en quelques mots…

Aujourd'hui, la structure des emplois dans le bassin reste fortement marquée par le secteur industriel (31 % des emplois) notamment dans l'automobile.

Valenciennes a vécu pendant de nombreuses années de la sidérurgie et du textile. Mais la crise des années 1970 a causé la fermeture d'usines de métallurgie, de terres réfractaires, de textiles, et de produits alimentaires.

La ville tente alors sa reconversion, en particulier dans l'automobile, notamment avec l'implantation de PSA Peugeot-Citroën, Sevelnord (Conglomérat Fiat, Lancia, Peugeot-Citroën), de Toyota et de Daimler AG ainsi que de leurs équipementiers. Le leader mondial du pneu, Michelin vient compléter l'économie automobile en 2007. Ce secteur représente aujourd'hui 12 500 actifs.

De 1997 à 2007, le taux de chômage est passé de 21,8 % à 12,7 %. Le ferroviaire est également un pilier de l'industrie du Valenciennois grâce à l'implantation d'Alstom, de Bombardier ou encore de l'Agence Ferroviaire Européenne (European Railway Agency - ERA), l'industrie ferroviaire compte près de 5 300 salariés.

Mais la sidérurgie n'a pas complètement disparu de ce paysage industriel. Quelques entreprises se sont spécialisées et ont pu développer leur production, notamment Vallourec à Saint-Saulve, Val dunes ou encore les Laminés Marchands Européens (LME) à Trith-Saint-Léger.

Une région en pleine reconversion

Des mesures d'aides et d'accompagnement à l'implantation ont été mises en place pour augmenter l'attractivité de ce bassin.
Des professionnels répondent aux questions et aux exigences des entreprises qui souhaitent s'y installer. De nombreux parcs d'activités sont proposés, notamment NEOVAL, la Zone Franche Urbaine qui compte plus de 800 entreprises et qui a créé, en deux ans, 1 500 emplois, dont 35 % ont bénéficié à la population des Zones Urbaines Sensibles.
Au cours de la dernière décennie, 22 811 emplois ont été créés dans le secteur privé, dont 50 % dans des PME.

Siège de la Chambre de commerce et d'industrie du Valenciennois (CCI), la ville gère le port fluvial ainsi que plusieurs écoles supérieures et le CFA.

Elle peut également compter sur son pôle universitaire pour dynamiser la région.

Créée en 1968, l'Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis (UVHC) occupe deux campus universitaires à Valenciennes ("Mont Houy" et "Tertiales") et deux antennes à Cambrai et Maubeuge.

L'UVHC accueille plus de 14 000 étudiants et prépare à plus de 150 formations avec des laboratoires de recherche, 7 écoles consulaires (Chambre de commerce et d'industrie du Valenciennois) : design, images de synthèse ; des formations permanentes, sections internationales, secteurs secondaire et tertiaire, sciences humaines, lettres, sciences, langues et droit et une école d'ingénieur.