Vous recherchez...

Dossier : L'emploi dans le Dunkerquois

L'emploi dans le Dunkerquois

L'emploi dans le Dunkerquois.

La région dunkerquoise est particulièrement attractive. Sous-préfecture du département du Nord, Dunkerque est à la croisée des grands axes européens. En bordure de la mer la plus fréquentée du monde, la ville est le troisième port de France (57,7 millions de tonnes y ont transité en 2008).

De nombreux secteurs d'activités.

Au cœur de l'Europe, la ville de Dunkerque est située à moins de 300 kilomètres de cinq capitales : Londres, Paris, Bruxelles, Amsterdam et Luxembourg.
Elle bénéficie d'un réseau routier, ferroviaire, fluvial et aérien très important.

L'emploi se divise en plusieurs secteurs, le tertiaire qui compte 76,9 % de l'emploi, l'industrie 16,2 %, la construction 6,2 % et l'agriculture 0,8 %.
Néanmoins, la crise mondiale n'a pas épargné l'agglomération dunkerquoise. Alors qu'il n'était que de 9,8 % il y a encore quelques mois, le taux de chômage est passé à 12,5 % de la population active.

La solution 3XL.

Le plan 3XL s'inspire du plan XXL qui avait pour objectif de proposer 1000 parcours de retour à l'emploi à des jeunes Dunkerquois. Au final, ce sont 2000 solutions d'insertion qui ont été réalisées. Mission accomplie puisque ces jeunes ont finalisé leur parcours XXL par un CDI, une embauche, une entrée dans le dispositif emploi jeunes (80 % des 800 postes créés dans le Dunkerquois ont été pérennisés) ou par un concours de la fonction publique.
La Communauté urbaine de Dunkerque veut poursuivre grâce au plan 3XL, qui vise à proposer 10 000 solutions pour l'emploi individualisé des jeunes mais aussi pour des adultes en difficulté.Il s'organisera selon 3 axes : l'accès à l'emploi direct, là où des postes sont disponibles, la mobilisation de solutions de formation et d'insertion ainsi que l'accompagnement des bénéficiaires pour contourner les obstacles (logement, permis de conduire) se trouvant sur le chemin de l'emploi.

Une région dynamique.

L'industrie à Dunkerque c'est près de 26 000 salariés. La région dunkerquoise bénéficie de l'implantation de nombreuses entreprises industrielles dans le secteur de la métallurgie ; ArcelorMittal est ainsi l'employeur le plus important de cette zone, avec plus de 4 500 employés.

Le nombre de cadres et de professions intellectuelles ne cessent d'augmenter et vient quelque peu bousculer l'image d'un territoire dunkerquois ouvrier.
Selon une récente étude, le Dunkerquois a enregistré une hausse de 25 % de la catégorie socioprofessionnelle regroupant les cadres et professions intellectuelles supérieures. Dans cette catégorie, ils sont 2090 actifs de plus qu'en 1999, entre 1999 et 2006, les emplois de cadres ont ainsi augmenté de 32 %. Une progression supérieure de 3 points par rapport à la moyenne nationale.

Pour autant, cette évolution n'a pas profondément modifié le profil socioprofessionnel de Dunkerque. Les ouvriers sont toujours les plus nombreux et représentent 28,3 % de la population active (contre un quart en moyenne nationale).

La dynamique de l'emploi est donc bien au rendez-vous, puisqu'en 2008 c'est 1 979 entreprises qui ont été créées.
Ce dynamisme repose également sur la présence de l'université du littoral Côte d'Opale qui regroupe près de 11 000 étudiants. Elle est basée sur plusieurs sites dont Calais, Boulogne-sur-Mer, Saint-Omer et les sites de Dunkerque qui comptent près de 5 000 étudiants.
Par ailleurs, Dunkerque c'est aussi un pôle touristique, commercial, énergétique (le 1er en Europe), pétrochimique et sidérurgique. EDF et Total ont signé un accord concernant l'installation d'un terminal méthanier à Dunkerque. Le projet, qui devrait voir le jour en 2014, permettra la création d'une cinquantaine d'emplois directs et d'environ 150 emplois indirects. Il mobilisera jusqu'à 1200 personnes pendant la phase de construction.