Vous recherchez...

Dossier : Réussir à l'université

Réussir à l'université

Réussir à l'université : mission possible !

Pendant de nombreuses années, vous avez vécu avec un objectif essentiel : avoir votre bac ! Maintenant que le précieux sésame est entre vos mains, vous vous dirigez vers les bancs de la fac avec autant de craintes que d'impatience. Si l'université peut faire peur, il suffit de savoir l'apprivoiser pour s'y sentir comme chez soi.

Dompter le mammouth

Combien de sitcoms ont montré, des années durant, de joyeuses bandes d'étudiants qui passaient leurs journées à tout faire sauf étudier ? Avouons que, dans l'esprit de beaucoup, l'université a gardé cette image de temple du temps perdu, où l'on sèche plus volontiers que l'on ne mouille le maillot.
Université rime avec liberté, et c'est bien là que le bas blesse. Vous venez tout juste de sortir d'un système scolaire où absences et retards étaient passés au crible et accédez aujourd'hui au royaume de l'autodiscipline et de l'indépendance. Les tentations seront nombreuses et vous aurez, parfois, bien du mal à y résister.

Pourtant, l'assiduité est l'une des clés de la réussite à la fac. Quoiqu'en disent certains, les cours en amphithéâtre – les fameux cours magistraux – ne sont pas facultatifs. Bien au contraire, c'est souvent là que sont dispensés les principaux enseignements théoriques. En ce qui concerne les TD (travaux dirigés), ils sont l'occasion de pouvoir mettre en pratique les connaissances acquises en CM et d'établir un réel échange avec les professeurs, qui sont plus accessibles qu'ils n'en ont l'air.
Mais ne vous y leurrez pas, si les emplois du temps sont légers, c'est que le plus gros du travail est pour vous. En cours, vous n'aurez que les grandes lignes. A vous d'approfondir ces pistes. Pour cela, il vous faudra apprivoiser les ressources que vous propose votre université.

En période d'examens, la bibliothèque universitaire deviendra votre résidence secondaire, mieux vaut donc se l'approprier dès le début de l'année. La plupart des universités organisent des visites guidées de la BU à la rentrée. Elles vous permettront d'en connaître toutes les ressources pour ne pas être pris au dépourvu le moment venu.

Si l'autodiscipline est de rigueur, mieux vaut par contre laisser de côté l'individualisme. Les étudiants à l'université ne sont pas là pour passer des concours – tout au moins, pas avant quelques années. Privilégiez l'esprit d'équipe à celui de compétition. Vous aurez tout à gagner à former des groupes de travail et d'entraide. Vous pourrez vous échanger les cours, réviser ensemble, réaliser certains travaux en groupe et même, selon les matières, acheter des livres en commun.

Gérer son temps

Une fois passée la phase d'adaptation, l'important est de ne pas se laisser submerger. On peut facilement se retrouver à la veille des examens avec tout un programme à réviser sans même s'en rendre compte. Sachez également que plus les partiels approcheront, moins vous aurez de chances de trouver les ouvrages de référence à la bibliothèque.

Entrer à l'université signifie également prendre le temps de diversifier ses activités. En effet, la vie étudiante a cela de passionnant qu'elle offre une foule de possibilités. Réussir à l'université, ce n'est pas uniquement réussir ses études, c'est surtout découvrir de nouvelles choses et s'ouvrir à de nouveaux horizons.
Prenez le temps d'aller au cinéma et au musée, participez à des journées d'études, inscrivez-vous au club de sport de votre université… tout pourvu que cela vous enrichisse. Outre l'aspect purement hédoniste, ce sera l'occasion de remplir votre CV d'activités extra universitaires. Les recruteurs apprécient les profils de candidats ouverts et investis.

Enfin, prenez également le temps d'anticiper. Quand on envisage des études longues, on voit l'échéance du diplôme comme une étape lointaine. Pourtant, il est plus que bénéfique de se pencher sérieusement sur ses projets d'avenir dès le début. Certaines options incontournables sont à choisir le plus tôt possible afin d'accéder, par la suite, aux licences ou masters rêvés. Renseignez-vous donc sur l'ensemble des options que proposent les universités, et choisissez votre établissement par rapport à votre projet et non en fonction d'un critère de proximité.

Et si…

Malheureusement, il arrive aussi qu'après quelques mois passés à l'université, certains se rendent compte qu'ils se sont trompés de voie. Pas de panique, ce sont des choses qui arrivent. Le tout est de savoir rebondir.

L'important est de comprendre pourquoi la formation que vous avez choisie ne correspond pas à vos attentes. Est-ce à cause des cours, du fonctionnement des études, du domaine ? Une fois ce point sensible mis au clair, il vous sera plus facile de repartir du bon pied.De nombreuses passerelles sont possibles entre les formations universitaires. Après une validation d'acquis, vous pourrez envisager une réorientation sans perdre un an. C'est pourquoi, même si vous comptez changer de voie, il vaut toujours mieux ne pas abandonner totalement votre année. Qui sait ? Peut-être qu'elle vous sera très utile par la suite.

Le service d'orientation de votre université vous sera d'un grand secours. Les conseillers ont l'habitude de gérer les doutes des étudiants. Ils pourront vous aiguiller au mieux dans vos démarches et trouver, avec vous, les meilleures pistes pour votre avenir.


M.I.