Vous recherchez...

Dossier : Rédiger son rapport de stage

Rédiger son rapport de stage

REDIGER SON RAPPORT DE STAGE

Plus qu'un simple compte-rendu, il est souvent un véritable atout lors d'entretien d'embauche.

Soignez-le, il est le reflet de votre stage !

Savoir communiquer et surtout savoir bien écrire peut revêtir une importance considérable dans votre carrière. La rédaction du rapport de stage est un bon exercice. Il vous apprend à recueillir, analyser, organiser et présenter de l'information sur un sujet donné. Il deviendra, pour votre employeur et vous, une description écrite de votre travail. Sans oublier que le rapport joue un rôle important dans la détermination de la note pour le stage. L4m vous a concocté une méthode simple pour vous assurer un rapport béton !

N'attendez pas la dernière minute : un bon rapport exige de la préparation.

Etablir un journal de bord. Au jour le jour, faites un récapitulatif de tout ce qui a été fait, vu, dit, et tout ce qui ne l'a pas été (et pourquoi). Bien souvent, les stagiaires attendent la fin du stage pour se lancer dans la rédaction du rapport. Ils passent alors à côté de bon nombre d'informations : informations sur l'entreprise, missions accomplies, conseils prodigués, méthodes de travail enseignées, coups de gueule, etc. Votre « journal » doit comporter un maximum de détails. Libre à vous ensuite de les inclure ou non dans votre rapport final.
Gérer votre temps. Il serait utile d'établir un calendrier pour la préparation de votre rapport. N'hésitez pas à demander l'aide de votre responsable ou de toute autre personne de l'entreprise.
Petit détail : pensez au temps qu'il faut pour imprimer votre rapport. Un problème de cartouche, une pénurie de papiers, rien de plus stressant à la veille de la restitution du rapport.

Le contenu du rapport : mission accomplie ?

Répondre à une problématique prédéfinie. Au cours du stage, et selon les missions accomplies, il vous semblera opportun de définir un angle pour votre stage. Cette partie doit apporter toutes les réponses aux questions que vous vous êtes posées durant le stage.
Quelle était votre place dans l'entreprise ?
Quelles missions exactes avez-vous effectué ?
Comment vous êtes-vous organisé pour mener vos missions ?
Avez-vous atteint vos objectifs ?
Qu'avez-vous acquis ? (méthodes de travail, rigueur, organisation, etc.)
Quels sont les outils dont vous avez appris à vous servir ou dont vous avez approfondi la connaissance ?
Dans l'absolu, souhaiteriez-vous travailler dans ce genre d'entreprise ? Estimez-vous que ce type d'entreprise vous correspond ?
Qu'avez vous tiré de votre stage et qu'avez-vous apporté à l'entreprise ?
Votre stage a-t-il confirmé ou infirmé vos choix d'orientation ? A-t-il fait naître d'autres désirs ?

Attention toutefois : il n'est pas bon de tout écrire. Certaines choses doivent parfois rester confidentielles et votre employeur ne manquera pas de vous le rappeler le cas échéant. (informations financières, idées ou produits en développement, etc.)
D'où l'intérêt de faire lire votre rapport de stage par l'entreprise, afin que celle-ci ne le valide.

Un rapport de stage en bonne et due forme

La première impression est toujours la bonne. La page de garde est le premier élément du rapport qui sera jugé. Elle doit comporter tous les éléments d'informations de base, sans pour autant sembler trop chargée.
Devront figurer :
Votre nom et votre prénom,
Votre année d'étude,
Le titre de votre rapport, sa période et son thème,
Le logo de votre entreprise et celui de votre école / université,
Le nom de votre maître de stage et celui de votre tuteur pédagogique.

Bon plan sous tous rapports. Pas de secret : le plan du rapport doit répondre à des règles bien spécifiques. Elles correspondent à la progression logique de votre stage.
A savoir :
La page de garde,
La table des matières,
Les remerciements. Pour éviter d'être trop pompeux, voire lèche-bottes, adressez-les à quelques personnes en particulier (tuteur pédagogique, tuteur professionnel) et en général, à votre entreprise d'accueil,
L'introduction : elle doit rappeler de façon claire et succincte les activités de l'entreprise. On doit aussi y trouver la mission spécifique qui vous a été confiée pendant votre stage,
Le contenu développé,
La conclusion (échec ou réussite du stage, perspectives),
La bibliographie (éventuellement),
Les annexes. Tout ce qui peut illustrer votre argumentation et vos réalisations durant le stage.

Pour un rapport lisible et structuré, aux 10 commandements vous obéirez.
Ces règles peuvent être appliquées à de nombreux travaux (mémoire, exposé écrit, etc.).
Des phrases courtes et compréhensibles, vous emploierez.
L'orthographe, vous soignerez.
Les paragraphes, vous justifierez.
Une police de grandeur 12 ou 14 (Arial, Times New Roman), et un interligne de 1,5 vous utiliserez.
Le rapport, vous relierez. Mais les agrafes, vous éviterez.
Les pages, vous numéroterez (y compris les annexes).
Les renvois à d'autres publications (bibliographie en note de bas de page) ou aux annexes (numéro et titre), vous préciserez.
Un glossaire, vous ajouterez (termes techniques, sigles, etc.).
Figures, graphiques et histogrammes pouvant aider à la présentation, en annexes vous inclurez.
Ton rapport en sections (avec un titre pour chacune d'entre elles), vous organiserez.