Vous recherchez...

Dossier : Pourquoi choisir les études courtes ?

Pourquoi choisir les études courtes ?

Le point fort des études courtes, c'est de permettre aux étudiants d'acquérir des compétences professionnelles rapidement, en les préparant à un métier. L'arrivée en entreprise se fait en général à un poste dit intermédiaire, donc possibilité d'évolution à la clé ! Une perspective qui a de quoi séduire les jeunes bacheliers...

Chose à savoir, les PME et PMI prisent particulièrement les diplômés de BTS, reconnus pour être spécialisés et opérationnels immédiatement. En revanche, les grandes structures ont tendance à préférer les diplômés de DUT, pour leur polyvalence. Elles leur proposent alors des formations complémentaires courtes (sur quelques mois) afin qu'ils intègrent leur poste dans les meilleures conditions possibles.

L'autre aspect intéressant des formations courtes, c'est évidemment leur diversité. De nombreux domaines sont accessibles aux diplômés des cycles courts : santé, informatique, banque, comptabilité, social, communication... La liste est loin d'être exhaustive. Zoom sur les voies qui favorisent l'insertion professionnelle.

BTS et DUT


Les deux se préparent sur deux ans et intègrent des stages. L'immersion en milieu professionnel reste toujours un atout de taille sur le CV. Une autre façon de jouer la carte de l'expérience est d'intégrer une formation en alternance.

Le BTS se prépare en lycée, et aboutit sur un examen final national. Les 2/3 des étudiants de BTS sont issus de bacs STI et STG. Le DUT, lui, est un diplôme universitaire. L'évaluation se base sur le contrôle continu, et l'enseignement se découpe en cours magistraux (CM) et travaux dirigés (TD).

Le site www.admission-postbac.fr livre des chiffres sur l'insertion professionnelle. « Au 1er février 2013, 61 % des titulaires d'un BTS sortant de lycée en 2012 et 78 % des titulaires d'un BTS en apprentissage (session 2012) sont en emploi ». Pour les diplômés de DUT, il faut savoir que 87 % d'entre eux poursuivent leurs études. Parmi ceux qui font leur entrée sur le marché du travail, 88 % trouvent un emploi dans les 30 mois suivant l'obtention du diplôme.

Licence pro


C'est la voie la plus courante si vous souhaitez poursuivre vos études. La licence pro permet de se spécialiser, d'intégrer le système LMD et de préparer efficacement une entrée sur le marché du travail. Elle donne ainsi accès à des postes de niveau cadre, avec une rémunération plus élevée. L'insertion professionnelle dans les 30 mois après l'obtention du diplôme est de 92 % selon un communiqué du Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

La sélection se fait sur dossier, et la formation comprend une période de stage. Si vous choisissez l'alternance, votre maître mot sera « organisation » ! Entre votre temps en cours, en entreprise et le volume important de travail personnel à fournir, votre implication saura faire de cette expérience une véritable preuve de votre dynamisme et de votre sérieux face à un recruteur.

En résumé, c'est à la fois la diversité des enseignements et l'acquisition de compétences professionnelles solides (stages ou alternance) qui font des jeunes diplômés des formations courtes des profils très recherchés par les entreprises. Intégrer la fonction publique est également une possibilité à étudier, à travers les concours de catégorie B.