Vous recherchez...

Dossier : Les jobs d'été

Les jobs d'été

Les jobs d'été.

A quelques mois des vacances d'été, il est plus que temps pour les étudiants et les saisonniers de se mettre à la recherche d'un job d'été car c'est en hiver qu'il se déniche !
L4M vous donne quelques conseils afin d'optimiser votre recherche.

La recherche.

La recherche débute dès janvier pour les grandes entreprises, mais quelques semaines avant, il est encore possible de trouver du travail notamment dans la restauration, les agences d'intérim ou le tourisme. Les sites Internet sont à ne pas négliger lorsqu'on recherche un job d'été.

Chercher un job d'été, c'est déjà une recherche d'emploi, vous devez adopter une démarche professionnelle.
Pour trouver le job de vos rêves, dirigez-vous vers les sites Internet (comme celui du pôle emploi), les structures tournées vers les jeunes et l'emploi comme le CRIJ ainsi que les agences d'intérim.Relancez par téléphone. Quelques jours après vos envois, n'hésitez pas à appeler pour savoir si l'entreprise a bien reçu votre courrier. Si vous avez téléphoné avant pour vous renseigner sur la personne qui s'occupe des recrutements des jobs d'été, vous avez plus de chances que votre lettre soit lue.
Enfin, il y a aussi l'approche directe. Pour les commerces, les hôtels-restaurants, fast-foods, les entreprises touristiques, essayez de vous présenter personnellement et de déposer votre CV en mains propres

Le CV.

Même si vous n'avez pas beaucoup d'expérience professionnelle, il est essentiel que vous ayez un CV. Mentionnez-y vos études, vos loisirs et vos centres d'intérêts.
Optez pour le sur mesure. Lors de la rédaction du CV et de la lettre de motivation (si possible manuscrite !), pensez bien au type de poste visé. Vous devez adapter votre candidature au secteur et à l'entreprise en vous plaçant dans une démarche de proposition de vos services et non de quête d'un emploi. L'entreprise doit avoir l'impression en lisant votre courrier que vous avez envie de travailler pour elle.
Cependant, attention aux mails. Si vous utilisez le courrier électronique, veillez à utiliser un format RTF (au lieu du classique .doc) pour votre CV en pièce jointe et à toujours l'accompagner d'un texte de motivation, court et précis.
Mais gare à l'orthographe et à la présentation. Soignez votre candidature, faites-vous relire par un proche avant de l'envoyer. L'impression générale est aussi importante que le contenu.

A chaque envie son job.

Vous pouvez aussi profiter de ce premier contact avec le monde du travail pour essayer d'explorer un domaine qui vous intéresse. Santé, restauration, administration, vente... Une première expérience dans un secteur est toujours un plus sur votre CV et cela vous permettra d'affûter votre projet professionnel, si vous prenez conscience que ce domaine n'est pas fait pour vous.
Si vous savez vers quels types de postes vous voulez vous orienter à la fin de vos études, il est très utile d'exploiter votre été pour approfondir vos connaissances sur ces fonctions. Selon l'expérience que vous avez déjà, il peut être intéressant de préférer un stage à un emploi. Vous serez probablement moins rémunéré, selon le secteur et votre formation, mais pourrez effectuer des tâches plus intéressantes et serez guidé par un tuteur.

Des pistes.

Si vous aimez les enfants et que vous avez la pêche, inutile d'aller plus loi, c'est l'animation qui vous tend les bras, en centres de loisirs ou en colonies de vacances. Attention, cependant pour la plupart des employeurs (mairie, camping etc.) il est nécessaire d'avoir le BAFA.Si vous souhaitez travailler à l'extérieur, le secteur agricole vous tend les bras. Pour postuler, il est préférable de démarcher directement un producteur.
Pensez également à vous rapprocher des agences d'intérim, les enseignes nationales et la grande distribution recrutent souvent des saisonniers par leur intermédiaire.
Le télémarketing offre également beaucoup d'emplois saisonniers.
N'hésitez pas non plus à démarcher les restaurants, les hôtels, les campings et autres lieux touristiques qui sont en pleine recherche de serveurs, plongeurs, femmes de chambres, réceptionnistes ou bagagistes saisonniers.
Enfin pour ceux qui ont envie de s'expatrier, notre dossier jobs d'été à l'étranger saura vous orienter dans votre recherche.

La réglementation.

Dès 14-16 ans, il est légal de travailler pendant l'été. Cependant, la réglementation du droit du travail étant complexe, les entreprises embauchent souvent à 18 ans.
En effet, pour les mineurs l'inspecteur du travail (sauf pour les 16-18 ans) ainsi que les tuteurs légaux doivent donner leur autorisation écrite et signée 15 jours avant l'embauche. Le mineur ne peut travailler qu'un mois sur deux lors des vacances scolaires et 8 h maximum par jours pour un emploi dit « léger », enfin aucune heure supplémentaire n'est tolérée (sauf dérogation particulière). Ces contraintes ne s'appliquent plus à la majorité.
Un job d'été est considéré comme un Contrat à Durée Déterminé, le contrat doit être délivré au maximum deux jours après l'embauche. L'étudiant est ainsi soumis aux mêmes obligations que les autres salariés et bénéficie des mêmes avantages.
Le salaire est généralement versé au jeune, même mineur, sauf lorsque le représentant légal s'y oppose. La rémunération avant 17 ans s'élève au minimum à 80 % du SMIC, entre 17 et 18 ans le salaire tourne autour de 90 % du SMIC. Cet abattement de 10 % est impossible si l'étudiant dispose déjà de plus de six mois de pratique professionnelle dans la branche d'activité. A partir de 18 ans, la rémunération ne peut être inférieure au SMIC.
Pour toutes vos questions concernant vos droits : droits des jeunes.

Pour plus d'informations:
Agence ANPE de votre ville ou sur www.anpe.fr
www.capcampus.com
www.letudiant-emploi.fr
www.job-recherche.com
www.cidj.com
www.job-junior.com