Vous recherchez...

Dossier : L'apprentissage, le bon compromis?

L'apprentissage, le bon compromis?

L'apprentissage, le bon compromis ?

L'apprentissage est un parcours atypique qu'ont choisi près de 600 000 jeunes en France, il consiste à allier théorie et pratique, et donc diplôme et expérience. Ce type de formation a connu une évolution grandissante ces dix dernières années et s'ouvre aujourd'hui à plus de 500 métiers dans des secteurs variés tels que l'agriculture, l'industrie, la pharmacie, la communication et bien d'autres.

Comment ça marche ?

L'apprentissage est un contrat passé entre l'apprenti et l'entreprise mais aussi avec le centre de formation. L'entreprise s'engage à former l'apprenti à un métier choisi et à lui verser un salaire correspondant aux minima sociaux. Elle désigne également un maître d'apprentissage qui pourra accompagner l'apprenti tout au long de son parcours. Ce dernier s'engage à respecter les règles de l'entreprise, effectuer les missions qui lui sont confiées, et suivre la formation en rapport avec le métier. Enfin le centre de formation définit les objectifs, assure la partie théorique et communique avec le maître d'apprentissage. Cette formation est réservée aux jeunes de 16 à 26 ans, cependant il existe des dérogations pour les adultes. Le contrat passé avec l'entreprise est un CDD de 1 à 3 ans rémunéré de 25 à 78 % du SMIC selon l'âge et l'ancienneté.

Pourquoi l'apprentissage séduit ?

Effectuer sa formation peut comporter de nombreux avantages, du côté de l'apprenti comme celui de l'entreprise. Tout d'abord l'apprenti dispose d'un profil fort recherché par les recruteurs : il est jeune, diplômé, et a de l'expérience. Il est d'ailleurs souvent embauché dans l'entreprise d'accueil à l'issue de sa formation, et a donc plus de chances de vivre une première embauche simple et rapide. Avant d'en arriver là, l'apprenti est considéré comme un salarié à part entière, à qui on confie des missions à responsabilités, ce qui peut s'avérer plus valorisant qu'un stage par exemple. En revanche, concilier les deux activités implique un investissement permanent. Tous les apprentis vous le diront : le rythme est soutenu ! L'entreprise, qui a pu voir l'apprenti évoluer, peut de son côté l'embaucher par la suite en connaissance de cause.

Comment se lancer ?

Pour commencer, avez-vous le profil ? La formation en apprentissage nécessite d'être autonome, organisé, motivé, mature et rigoureux. Si vous bénéficiez de ces qualités, l'apprentissage est fait pour vous ! Il vous prépare souvent à un métier bien précis, assurez-vous que votre projet professionnel est bien rodé avant de le présenter à un employeur potentiel. N'oubliez pas de chercher l'entreprise quelques mois à l'avance, par le biais d'internet, de la presse mais aussi dans votre centre de formation. Une fois dans le milieu professionnel, demandez conseil à vos collègues, faites preuve d'initiative, impliquez-vous à 100 % dans vos missions et faites souvent le point avec votre maître d'apprentissage.

Alors, l'apprentissage : le bon compromis ? Oui, si vous avez le profil, et si le métier de vos rêves est accessible par ce biais. Pour les autres, pas d'inquiétude, une formation classique vous ouvrira aussi sûrement les portes de l'emploi !