Vous recherchez...

Dossier : Bien s'orienter

Bien s'orienter

L'avenir, ça se travaille !

Lorsqu'il est question d'orientation professionnelle, il faut souvent plus qu'une simple boussole. Si trouver sa voie n'est pas chose facile, la mission est cependant loin d'être impossible. Il suffit de quelques conseils et d'un peu de méthode pour retrouver son chemin dans ce labyrinthe.

Les bonnes questions

Pour choisir la voie qui vous correspondra le mieux, il est important de pouvoir vous interroger sur vos envies. Un questionnement préalable est un élément indispensable pour réussir son orientation. Il ne suffit pas de se demander « que pourrai-je bien faire dans les années à venir ? » pour obtenir un résultat efficace. La démarche est plutôt celle d'une introspection claire et organisée qui, si elle est suffisamment méthodique, pourra donner naissance à un véritable profil professionnel.

Tout d'abord, il faut commencer par le commencement et vous demander quel secteur ou domaine vous intéresse particulièrement. Pour cela, inspectez vos centres d'intérêt. Ils en diront souvent long sur vous. Evidemment, tout le monde ne veut pas transformer sa passion en métier. Cependant, ces passe-temps peuvent vous permettre de comprendre ce qui pourrait vous plaire dans différents domaines d'activité. Vous faîtes partie d'un club de rugby ? C'est sans doute que vous aimez travailler en équipe. Vous êtes passionné de théâtre ? Parler ne vous fait pas peur et vous pourrez vous sentir à l'aise dans la peau d'un communicant. Si vous vous sentez totalement perdu, il peut parfois être utile de tenter un raisonnement inversé. Demandez-vous alors ce que vous ne voulez pas faire. Partez de votre caractère, de vos diverses expériences et dégagez-en les activités ou les modes d'action qui ne vous correspondent pas. Cette démarche peut également être utile pour préciser une ambition trop vague. Dans tous les cas, n'hésitez pas à dresser ce bilan à l'écrit. Cela vous permettra de clarifier votre pensée, mais aussi de pouvoir y revenir plusieurs fois, tout au long de votre démarche d'orientation.

Il peut également être très bénéfique de dresser une liste de capacités et de lacunes par rapport à votre projet. Cela demande évidemment un certain recul sur soi. Pour plus d'objectivité partez de votre CV. Pour chacune des rubriques (formation, expériences professionnelles, centres d'intérêt), notez noir sur blanc ce que vous avez appris et ce qu'il vous reste, selon vous, à assimiler. Cette démarche vous permettra de comprendre l'intérêt de telle formation par rapport à une autre. A un certain niveau de spécialisation, la tâche peut se révéler plus compliquée. N'hésitez pas à vous tourner vers les bilans de compétences. De nombreux organismes, publics ou privés, proposent ce type de services qui peuvent être d'une grande utilité pour opérer des choix vraiment efficaces.

Frapper aux bonnes portes

Lors de cette « course d'orientation », il faut souvent s'en remettre à l'aide de personnes qualifiées, dont le métier est de vous aiguiller. Qu'ils soient conseillers d'orientation psychologues, si vous faites encore partie du système scolaire, ou conseillers à l'emploi, si vous êtes dans la vie active, ces professionnels sauront vous guider dans vos différentes démarches. Ces rencontres vous offriront de nouvelles perspectives. En effet, les voies étant nombreuses et se multipliant sans cesse, vous risquez de vous perdre dans la jungle des possibilités. Les conseillers, eux, pourront vous guider en mettant en œuvre l'ensemble des outils qu'ils ont à leur disposition. Ne négligez pas ces rendez-vous. Ils sont l'occasion de parler de vos envies, de vos ambitions et de vos attentes. Le fait de devoir les énoncer vous forcera à mettre au clair votre projet pour qu'un autre le comprenne. Et, du même coup, vous le saisirez mieux vous-même.

Enfin, il reste un point trop souvent négligé mais qui, pourtant, peut faire toute la différence : rencontrer les professionnels.Pour connaître un métier ou un domaine d'activité, quoi de plus parlant que d'en entendre parler par quelqu'un qui l'exerce ? Le vécu dépoussière souvent les images obsolètes que l'on peut se faire de certaines activités.On s'imagine souvent que les professionnels sont inaccessibles. Détrompez-vous ! Ils sont en général flattés que l'on s'intéresse à leur activité et aiment à susciter des vocations chez des personnes motivées. Il ne faut donc pas hésiter à les contacter. Certains pourront même consacrer un peu de leur temps pour vous rencontrer.

Les salons et forums pour l'emploi sont également un moyen pratique pour rencontrer les entreprises. En vous rendant sur les stands, vous pourrez obtenir les informations nécessaires à vos choix d'orientation. Au besoin, préparez votre rencontre en dressant une liste de questions. Vous serez alors sûrs de ne pas oublier, dans l'excitation du moment, des points essentiels pour votre réflexion.Enfin, les stages, même d'observation, vous donneront l'occasion de vous confronter à la réalité d'un milieu professionnel. L'immersion dans le monde du travail reste le moyen le plus efficace pour être sûr de ses choix.


M.I.